Galerie des Enfants

Pinson, brochet, jaguar et manchot peuvent-ils cohabiter ? Réponse oui : à la Galerie des Enfants. Dans cet espace ouvert en 2010, la biodiversité se découvre en famille. Avis aux petits curieux et aux grands : animaux naturalisés et jeux interactifs les attendent.

Galerie des Enfants - bande annonce

Rien que pour eux 
Toute la famille y est la bienvenue, mais la Galerie des Enfants est d’abord le territoire des 6-12 ans. Un lieu d’émerveillement et d’apprentissage conçu pour eux, dans lequel ils se précipitent dès la porte franchie. Ici, aucun animal en plastique et surtout pas de dispositifs rébarbatifs. Les touche-à-tout s’en donnent à cœur joie, quand d’autres s’improvisent guides. Des données scientifiques figurent sur de grands pétales de verre qui vous accompagnent tout au long de votre visite. Bienvenue dans un condensé du monde en 530 m2.

Sous les pavés, la vie
La visite commence à Paris, donc en terrain connu. Enfin presque, car qui se doute de la diversité animale et végétale abritée par Paname ? Faucon crécerelle niché en haut de Notre-Dame, orpin âcre profitant de l’anfractuosité d’un mur pour se développer, hérisson trottinant dans un square et bestioles en tous genres peuplant nos maisons. À notre insu, la nature est partout présente dans les rues : enfants et parents l’apprennent en s’amusant. Placard animé, loupe virtuelle, mémory musical… à eux de jouer.

Marins d’eau douce
Le parcours se poursuit dans un deuxième micro-milieu : la Bassée, une plaine alluviale traversée par la Seine, entre Troyes et Montereau. La rivière, une  table transparente,  accueille spécimens naturalisés et animations. Qui réussit à attraper ce poisson virtuel ? Qui sait reconnaître cet oiseau dans le viseur ? Admirez ces espèces aquatiques ou encore la fascinante métamorphose d’une libellule. Plus loin, des pêcheurs témoignent des changements survenus au fil des années au sein des écosystèmes présentés. Oui, les interactions entre les plantes, les animaux aquatiques et les hommes sont nombreuses. Il nous faut être vigilants.

Avec les Indiens
De la vallée de la Seine, direction le Brésil, où l’on s’enfonce dans la forêt tropicale. Rendez-vous est pris avec les Kayapó, Indiens d’Amazonie. Cinq courtes séquences révèlent la vie d’un enfant : village, maison, école, jeux, nourriture. Découvrez de grands mammifères tapis dans l’ombre — jaguar, pécari. Il suffit de glisser ses pas dans leurs empreintes. Un même effet d’éclairage dévoile la faune du ruisseau, le caïman à lunettes, la chauve-souris pêcheuse ou encore le piranha. Levez la tête vers le niveau supérieur, où les animaux de la canopée vous observent : perroquets, paresseux et boa paraissent presque vivants.

Autour du monde
Le dernier temps fort du parcours occupe toute la mezzanine, d’où l’on observe le Jardin des Plantes. Il s’agit d’une mise en perspective des informations glanées par le visiteur. Consacrée à la planète, l’exposition suscite la réflexion sur les relations que nous entretenons avec la nature et comment la préserver. Un globe géant rotatif d’1,40 m présente les milieux terrestres et marins : désert, steppe, toundra, cercles polaires, forêt tempérée, tropicale ou boréale, récif corallien, haute mer… Deux écrans tactiles renseignent sur les animaux et les hommes qui les peuplent et, en vis-à-vis, une procession de spécimens s’en fait l’écho.

Cogitez, cogitons
À l’étage toujours, un dispositif ludique valorise les gestes écocitoyens. Un jeu de rôle collectif vous permet d’endosser les responsabilités d’un conseiller municipal qui s’interroge sur l’introduction du bio à la cantine. Épouserez-vous les arguments de l’agronome, du médecin ou de l’agriculteur bio ? Pour les enfants et leurs parents, le choix n’est pas facile mais, après tout, la Galerie est conçue pour vous faire cogiter. Alors, ne vous en privez pas !