Bar des Sciences - Santé environnementale : comment sommes-nous exposés aux perturbateurs endocriniens ?

Débat

Autour d'un café, 3 chercheurs débattent sur la santé et l'environnement.


Dimanche 14 octobre - 17h30
Café des Belles plantes - 47 rue Cuvier - durée : 1h15

Débat animé par Marie-Odile Monchicourt, journaliste
Robert Barouki, docteur en médecine, toxicologue, Université Paris Descartes
André Cicolella, président de l'association Réseau Environnement Santé
Barbara Demeneix, spécialiste des régulations endocriniennes, professeur, Muséum

 

Robert Barouki

Robert Barouki est biochimiste et biologiste moléculaire. Après des études médicales et scientifiques, il s’est consacré d’abord à la recherche puis à des fonctions hospitalo-universitaires. Il est à présent directeur de l’unité inserm 1124 et chef de service de biochimie métabolomique et protéomique à l’hôpital universitaire Necker Enfants malades.

Il a consacré ses travaux de recherche récents à l’étude des mécanismes de toxicité des xénobiotiques, notamment certains polluants de l’environnement comme la dioxine et les pesticides. Il a analysé les effets biologiques et toxiques de l’activation du récepteur de la dioxine, AhR. il a étudié la perturbation des fonctions endogènes du récepteur et des effets spécifiques de différents ligands. D’autres projets concernent la recherche de biomarqueurs pertinents en clinique, notamment en ce qui concerne la toxicité et les maladies métaboliques.

Robert Barouki s’intéresse aux approches intégrées dans le domaine santé environnement et dans le domaine des maladies métaboliques. Il est partenaire des programmes européens HEALS et neurosome sur l’exposome, responsable du pilier recherche du programme européen de biosurveillance HBM4EU. Il s’efforce de favoriser les programme interdisciplinaires dans le domaine environnement, santé et société.

André Cicolella

André Cicolella est ingénieur chimiste et toxicologue, chercheur français en santé environnementale et spécialiste de l’évaluation des risques sanitaires.  Il a été président de l’association Fondation Sciences Citoyennes depuis sa création en 2002 jusqu’en 2005. Il est président du Réseau Environnement Santé depuis sa création en 2009, réseau qui est à l'origine de l'interdiction du bisphénol A. Il a publié, en collaboration, Alertes santé , Experts et citoyens face aux intérêts privés (Fayard, 2005), Le défi des épidémies modernes. Comment sauver la Sécu en changeant le système de santé (La Découverte, 2007), Toxique planète (Seuil, 2013), Cancer du sein. Mettre fin à l'épidémie (Les Petits Matins, 2016) et Les perturbateurs endocriniens en accusation, Cancer de la prostate et Reproduction masculine (Les Petits Matins, 2018).

Barbara Demeneix

Professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle (UMR 7221, Evolution des Régulations Endocriniennes), Barbara Demeneix est une experte internationalement reconnue pour son travail sur le fonctionnement thyroïdien et la perturbation endocrinienne. Formée au Royaume-Uni, en France, au Canada et en Allemagne, elle est l’auteur de plus de 180 publications scientifiques.

Ses travaux de recherche lui ont permis d’obtenir de nombreuses récompenses, dont le « Mentoring Award » décerné par la revue Nature en 2011 et Médaille de l’Innovation du CNRS en 2014. Barbara Demeneix est membre de plusieurs comités internationaux sur le thème des hormones thyroïdiennes et des perturbations endocriniennes (OCDE, European Thyroid Association, etc.). Elle a publié en 2017 l’ouvrage Cocktail toxique : comment les perturbateurs endocriniens empoisonnent notre cerveau (Odile Jacob) destiné au grand public.

 


à voir aussi...