A la recherche des plus anciennes traces du vivant sur Terre et ailleurs

Conférence

Les origines de la vie sont une énigme : nous ne savons toujours pas ni où, ni quand, ni comment la vie est apparue sur Terre, ni si elle est apparue ailleurs. Les roches anciennes, qu’elles soient terrestres ou extraterrestres, sont susceptibles de contenir des réponses, mais les dernières découvertes sont loin de faire consensus.


À la recherche des plus anciennes traces du vivant sur Terre et ailleurs

Les fossiles fournissent depuis plusieurs siècles une source inestimable d’informations sur l’histoire de la vie au cours des temps géologiques. Mais cet enregistrement est loin d’être parfait : il est incomplet et en partie dégradé, en particulier pour les périodes au cours desquelles la vie n’existait que sous forme microscopique. Aucun critère ne permet d’identifier facilement des fossiles de bactéries dans des roches très anciennes ayant subi une histoire géologique souvent compliquée. Ces difficultés limitent notre connaissance des origines de la vie. A l’heure actuelle, nous ne savons toujours pas ni où, ni quand, ni comment la vie est apparue sur Terre, ni si elle est apparue ailleurs. Les roches anciennes, qu’elles soient terrestres ou extraterrestres, sont susceptibles de contenir des réponses, mais les dernières découvertes sont loin de faire consensus.

Auditorium de la Grande Galerie de l'Évolution.


Ils participent à l'événement

  • Bernard

    Sylvain Bernard
    Géochimiste - Minéralogiste - Chercheur CNRS
    Muséum national d'Histoire naturelle


    Sylvain Bernard est un chercheur CNRS hébergé au Muséum par l’IMPMC. Géochimiste et minéralogiste, Sylvain Bernard s’intéresse aux traces du vivant potentiellement préservées dans les roches anciennes. Il étudie les processus de fossilisation au laboratoire dans le but d’améliorer notre lecture de l’enregistrement fossile ancien.