Quelles expériences de nature en ville ?

Conférence

Cycle : L'écologie urbaine

Comment les citadins peuvent-ils entrer en expérience avec la nature urbaine (animaux, plantes, espaces) ? Quelle est l'importance de ces instants d'effervescence pour la transition écologique et sociale ? 


Lundi 22 octobre - 14 h 30
Grand Amphithéâtre du Muséum - durée : 2 h

Anne-Caroline Prévot, écologue, scientifique de la conservation, CESCO, Muséum, vice-présidente du MAB-France (programme l'Homme et la Biosphère de l'UNESCO)

Nous explorerons comment les citadins peuvent entrer en expérience avec la nature urbaine (animaux, plantes, espaces) et discuterons de l'importance de ces instants d'effervescence pour la transition écologique et sociale.

Anne-Caroline Prévot, écologue, scientifique de la conservation, directrice de recherche au CNRS, responsable de l'équipe TEEN (Transition écologique et expériences de nature) au CESCO, vice-présidente du MAB-France (programme l'Homme et la Biosphère de l'UNESCO)

Les métropoles parfois très denses sont des espaces où les opportunités de rencontrer des éléments nature se font rares. En parallèle, les sociétés dites "occidentales" ont progressivement magnifié le progrès technique, la rationalité et la vitesse, au détriment d'autres savoir-faire, d'émotions ou de moments pris sur le temps qui court. Entrer en contact avec la nature n'est pas prévu dans ce modèle de société, les expériences de nature se raréfient.

Pourtant, comme le disait le chercheur Serge Moscovici (disparu en 2014), la nature est "immédiatement accessible à nos sens et à notre pensée (…), notre habitat est riche en couleurs et en odeurs". Les éléments de nature peuvent offrir aux citadins des "instants d'effervescence" (ibid), des moments de cassure du rythme collectif dans lequel nous vivons, qui donnent l'occasion de reprendre contact avec son être, avec l'autre et avec le monde. Dans leur simplicité, ces expériences de nature pourraient ouvrir de nouvelles voies pour la transition écologique et sociale.

Ecologue de formation, Anne-Caroline Prévot travaille à l'interface entre biologie et psychologie de la conservation. Ses travaux veulent comprendre les expériences de nature actuelles et explorer comment des relations individuelles et collectives à la nature pourraient aider à la transition écologique et sociale.

Elle a coordonné avec C. Fleury l'ouvrage Le Souci de la nature paru aux éditions du CNRS en 2017.

Cycle "l'écologie urbaine"

Assistez aux autres conférences du cycle dédié à L’écologie urbaine du 17 au 25 octobre 2018 (14 h 30) :

 

Logo Mairie de Paris

En partenariat avec l'Université permanente de Paris


    Ils participent à l'événement

    • Anne-Caroline Prévôt

      Anne-Caroline Prévôt
      Psychologue de la conservation
      CNRS - Muséum national d'Histoire naturelle


      Anne-Caroline Prévôt est chercheuse au CNRS et au Muséum national d'histoire naturelle. Écologue de formation, elle travaille à l'interface entre la biologie et la psychologie de la conservation, notamment autour de l'extinction de l'expérience de nature dans les espaces urbains.