Une femelle lamantin au Parc zoologique de Paris !

Notre groupe de lamantins évolue : une jeune femelle, Kalina, vient de faire son entrée au Parc zoologique de Paris.


Bienvenue Kalina !

Jusqu’à présent, quatre lamantins des Antilles mâles composaient le groupe du Parc zoologique de Paris : Tinus (qui a fêté ses 30 ans cette année), Husar, Herbert et Kai.

Vendredi 29 novembre, une jeune femelle baptisée Kalina les a rejoints !

Elle a été transportée depuis le ZooParc de Beauval dans une caisse capitonnée, sur un épais matelas de mousse humide, dans un camion chauffé à 23-24°C. Le voyage a duré 3 heures, avec un suivi vétérinaire constant.

Arrivée au Parc zoologique de Paris, Kalina a été convoyée depuis sa caisse jusque dans le sas de la Grande Serre, où elle a été pesée : elle affiche 180 kg au cadran, un poids respectable pour une demoiselle âgée de 2 ans et un mois ! Au terme d’un rapide trajet dans un wagon « spécial lamantin » poussé par nos soigneurs, elle a été libérée dans le bassin. 

Les soigneurs de Beauval nous avaient prévenus que Kalina raffole des pommes de terre cuites. Nous lui en avions donc préparé, et nous avons été heureux de la voir grignoter sa première « patate parisienne » à peine 30 minutes après son arrivée !

Pour qu’elle s’acclimate doucement, elle a d'abord été séparée des mâles par des barrières amovibles qui permettaient aux animaux de se voir et de s’entendre.

Cinq jours après son arrivée, nous avons laissé Kai entrer en contact avec Kalina : ils n’ont mis que quelques minutes d’observation avant de se toucher et de « discuter » ! Moins d’une heure après leur rencontre, Kalina faisait son premier vrai repas de salades, preuve de l’importance du lien social chez cette espèce. Dans les jours qui suivront, nous introduirons un mâle supplémentaire, toujours progressivement et à la vitesse qu’elle décidera.

Herbert : bientôt le départ…

Nous vous l’avions annoncé : il était prévu qu’Herbert nous quitte le 28 novembre dernier pour intégrer le ZooParc de Beauval. Depuis plusieurs mois, l’équipe animalière avait mis en place un entraînement spécifique pour le préparer en douceur à ce transfert.

Mais le jour J, Herbert a manifesté des signes de douleurs abdominales : il a alors été décidé de ne lui faire courir aucun risque et de repousser son départ. Ces douleurs n’étaient pas liées au processus de transfert lui-même, qui n’avait pas encore débuté. Après une injection d’antidouleurs, son état s’est vite amélioré et il va maintenant très bien !

Son entraînement et sa préparation reprendront dès les prochaines semaines, pour un départ au cours du premier trimestre 2020.

Pourquoi cet échange ?

L’arrivée d’une femelle permettra au zoo de passer en configuration de reproduction.

Cela dit, il nous faudra être patients ! Les premières chaleurs de Kalina n’arriveront pas avant 6 à 12 mois. Si l’on ajoute à cela plus de 13 mois de gestation, nous avons encore le temps de nous préparer à l’heureux événement que toutes et tous attendent depuis longtemps.

Une cartographie ADN de Kai, Husar et Tinus sera réalisée afin de permettre d’identifier la future paternité, difficile à deviner sans cet outil génétique.

Et Herbert, alors ? Pourquoi doit-il partir ? Si la structure sociale des lamantins est facilement polyandrique (plusieurs mâles pour une femelle), nous préférons limiter la pression que subira Kalina à trois individus maximum. De plus, nous privilégions le bien-être des animaux en ne conservant que quatre adultes dans le bassin.

Une espèce vulnérable

Le lamantin subit de nombreuses menaces, liées aux variations naturelles de son environnement ainsi qu’aux activités humaines : collisions avec les bateaux, rejets de polluants, modification de la température de l’eau due au bouleversement des courants marins, prolifération d’algues toxiques…

Dans le cadre d’un programme de conservation de l’espèce, le Parc zoologique de Paris concentre ses efforts sur deux actions : la réintroduction du lamantin en Guadeloupe et les programmes de recherche non invasifs (communication sonore, morphologie évolutive,..) qui aideront à mieux protéger cette espèce dans son milieu naturel.

Vous pouvez soutenir nos actions en parrainant les lamantins du parc.

Envie d’en savoir plus sur cette espèce et d’accéder aux coulisses du bassin de la Grande Serre ? Participez à l’activité « Apprenti soigneur : lamantins » !

 

En savoir plus sur les lamantins

Autres articles associés à la catégorie « Arrivées d’animaux »