Tissus et cellules cryoconservés de vertébrés

La banque de Tissus et Cellules Cryoconservés de Vertébrés (TCCV) comprend environ 600 espèces différentes, principalement de Mammifères, représentés par plus de 6 000 échantillons de tissus ou cellules cryconservés. Elle permet de fournir du matériel cellulaire vivant non transformé, permettant d'étudier des processus évolutifs (génétiques) ou physiologiques (cellulaires et métaboliques) sur une grande diversité d'espèces.

Présentation

Cette collection est destinée à la recherche scientifique. Elle comprend plus de 6 000 échantillons (biopsies tissulaires et cellules cryoconservées) provenant d’environ 600 espèces, principalement de Mammifères et d'autres Vertébrés, dont certaines sont présentes sur la liste rouge des espèces menacées de l’IUCN.

Chaque échantillon cellulaire contient environ 10 millions de cellules vivantes. Les biopsies et cellules sont protégées par un cryoprotecteur et stockées dans l'azote liquide à - 196 °C. Ce procédé permet de conserver les cellules vivantes durant des décennies.

Historique

La collection a été initiée par Bernard Dutrillaux en 1978 à la faculté de Médecine puis à l’Institut Curie, pour développer la cytogénétique comparative des primates. Elle a été ensuite enrichie au Muséum National d'Histoire Naturelle par Vitaly Volobouev à partir de 1986, puis par Florence Richard à partir de 2011, ainsi que par leurs étudiants et collaborateurs.

Le matériel biologique provient surtout de différents parcs zoologiques et de collectes de terrain issues des missions des scientifiques du Muséum. Cette collection de cellules vivantes cryoconservées est la plus importante d’Europe et la seconde au monde.

Activités

L'intérêt principal de la collection est de fournir du matériel cellulaire vivant et non transformé pour une grande diversité d'espèces. Pour chaque animal, une étude de cytogénétique est systématiquement effectuée et, pour certains taxons, des études comparatives en cytogénomique sont réalisées.

D’autres utilisations sont communes : biologie et physiologie cellulaire, source de macromolécules (ADN, ARN, protéines…). L’analyse comparative des génomes, la systématique, les mécanismes de spéciation, la phylogénie, la phylogéographie et la conservation sont les principaux domaines pour lesquels la collection est utilisée. Mais son utilisation pour des domaines de biologie et physiologie cellulaire se développe.

Contact

Bertrand Bed'Hom
bertrand.bedhom [@] mnhn.fr

Michèle Gerbault-Seureau
michele.gerbault-seureau [@] mnhn.fr

Les objets de collection

Découvrez une sélection d'objets faisant partie de notre collection de tissus et cellules cryoconservés de vertébrés.

Dans les réserves
Gorilla gorilla : caryotype en bandes en GBG
Dans les réserves
Chromosome 8 humain (jaune) sur métaphase de Hippopotamus amphibius (rouge)
Dans les réserves
Hybridation in situ avec une sonde ribosomique sur une métaphase sur fond noir © MNHN/CNRS - Michèle Gerbault-Seureau
Dans les réserves

Notes de bas de page