Sciences participatives

SPIPOLL, photographiez les insectes pollinisateurs

Vous êtes patient et observateur ? Vous aimez photographier les insectes ? Le programme de sciences participatives SPIPOLL (Suivi photographique des insectes pollinisateurs) est fait pour vous ! En photographiant la variété des butineurs de fleurs, vous aiderez les chercheurs à obtenir des données sur l’état de la biodiversité.

Paparazzi des insectes pollinisateurs, voilà ce que le programme de sciences participatives SPIPOLL entend faire de vous ! Ces petites bêtes à six pattes sont des acteurs majeurs de la biodiversité. En virevoltant de fleur en fleur, abeilles, papillons, mouches, scarabées, punaises et autres coccinelles disséminent le pollen et permettent la reproduction des plantes et donc leur survie. Mais certaines populations comme les abeilles souffrent de l’utilisation de pesticides ou encore de l’artificialisation des sols. D’autres, en revanche, profitent du réchauffement climatique pour s’imposer, tel que le frelon asiatique. Quel est l’impact sur la biodiversité, quelles évolutions sont à prévoir ? Pour répondre à ces questions, le Muséum a besoin de vous !

Chasseur d’images

Devenir spipollien n’est pas sorcier ! Nul besoin d’être un expert. Il suffit de faire preuve de curiosité, de disposer d’un peu de temps et de suivre le mode d’emploi. Munissez-vous d’un appareil photo numérique, choisissez une plante à fleurs et photographiez-la, ainsi que tous les insectes venant y butiner pendant vingt minutes. Vous pouvez le faire sur votre balcon ou à la campagne, pendant vos pauses déjeuner ou en balade, en été comme en hiver, mais toutes les consignes sont importantes pour respecter le protocole scientifique. Pour les plus motivés, une version longue permet de prolonger l’observation jusqu’à trois jours ! Sélectionnez ensuite une photo pour chaque insecte et postez le tout sur le site internet ou l’application SPIPOLL en tentant d’identifier vos spécimens. L’utilisation des outils numériques PlantNet et Xper3 vous assistent dans cette tâche, mais aussi la communauté de spipolliens, puisque trois confirmations différentes sont nécessaires pour valider l’identification.

Résultats à la clef

Lancé en 2010, SPIPOLL fait partie du programme de sciences participatives Vigie-Nature. Les dizaines de milliers de contributions ont déjà permis de mener plusieurs travaux de recherche. Les scientifiques ont par exemple mis en évidence la diminution des populations de papillons, scarabées, coccinelles ou encore mouches dans les villes, ainsi qu’une réduction de la variété des espèces dans chaque groupe. Ils suivent aussi l’implantation rapide dans le sud de la France d’une grosse abeille sauvage originaire d’Asie, Megachiles sculpturalis… Mais pour aller plus loin, il faut être encore plus nombreux. Les données seront ainsi plus exhaustives et plus fiables !

Pour participer

Si vous souhaitez vous inscrire à l'observatoire de sciences participatives SPIPOLL, rendez-vous sur le site dédié ou téléchargez l'application mobile.

Site du SPIPOLL

Télécharger l’application SPIPOLL sur l’AppStore

Télécharger l'application SPIPOLL sur Google play

Le programme SPIPOLL est coordonné en partenariat avec l’OPIE.

    Quoi de neuf au muséum ?
    Retrouvez nos actualités et nos dossiers thématiques pour mieux comprendre l'Homme et la nature.