Rencontre

Rencontres en plein air

Les jeudis, du 21 juillet au 25 août 2022

Partager, débattre, faire dialoguer les pensées et questionner les humanités.

Pendant l’été, en plein cœur du Jardin des Plantes, le Muséum propose des pauses réflexives pour s’interroger sur notre manière de penser et d’être au monde.

Les jeudis, du 21 juillet au 25 août 2022 à 15 h - Rencontres gratuites.
Rendez-vous au Jardin d'été (longeant les Grandes Serres).

Programmation détaillée

Jeudi 21 juillet 2022 à 15 h - Le Jardin des altérités

Par Liliana Motta, artiste botaniste, directrice artistique du Jardin des altérités, projet EXORIGINS.

Venez découvrir comment s’est créé le Jardin des altérités au Jardin des Plantes ! Saviez-vous que la plupart des fruits et légumes cultivés en France et utilisés dans la cuisine française sont d’origine étrangère ? C’est par exemple le cas de notre piment d’Espelette ou de la pomme de terre qui viennent d’Amérique. Le Jardin des altérités retrace ainsi l’histoire du voyage des végétaux dans le monde au gré des migrations des hommes. Certaines espèces venues de très loin puis acclimatées en France sont aujourd'hui intégrées dans les patrimoines culturels, culinaires, historiques et religieux français. Vous aimez les histoires de voyage et les sagas familiales ? Participez à la rencontre de Liliana Motta.

Ce rendez-vous est proposé dans le cadre du Projet EXORIGINS, financé par le programme Emergence(s) de la Ville de Paris et le Muséum national d'Histoire naturelle.
Conception du jardin : Romain Simenel (IRD/PALOC) et Émilie Stoll (CNRS/LC2S), anthropologues
.
Direction artistique : Liliana Motta (artiste botaniste, Laboratoire du deHors).

Jeudi 4 août 2022 à 15 h - Quand la nature inspire !

Par Jian -Sheng Sun, directeur scientifique de l’action transversale « Bioinspire-Muséum », Muséum national d’Histoire naturelle.

La bio-inspiration est une approche créative basée sur l'observation des systèmes biologiques à travers toutes les échelles d’organisation et l’immense richesse de la biodiversité. Elle s'applique non seulement aux domaines scientifique, technologique, industriel, socio-économique, culturel, artistique et esthétique, mais aussi favorise la (re)connexion d’humains à la nature et la préservation de la biosphère et ses habitats/écosystèmes. On protège mieux ce que l’on apprécie. Quelques exemples et actions concrètes seront exposés.

Jeudi 11 août 2022 à 15 h - Le kéfir, histoires de symbioses

Par Alexandra Joubert, ingénieur d'étude, Muséum national d'Histoire naturelle.

Bien s’alimenter est une priorité ! Les grains de kéfir sont le fruit de la symbiose entre levures et bactéries. Récemment, une équipe de chercheurs du Muséum national d’Histoire naturelle a initié une nouvelle collection de souches de kéfir en provenance du monde entier pour en étudier les différents types de grains. Chaque variété possède une composition différente, avec une biodiversité propre à son histoire naturelle. Venez découvrir cette boisson pétillante et riche en probiotiques, bénéfiques pour la flore intestinale !
Séance en plein air, suivie d’une dégustation offerte par Symbiose kéfir.

Symbiose kéfir, un projet collaboratif et participatif basé sur les échanges, rencontres, bouche-à-oreille. La mise au point du kéfir est basée sur des recherches sur le microbiote intestinal et sur les probiotiques.

Jeudi 18 août 2022 à 15 h - L’art de lire la nature

Par Vanessa Manceron, anthropologue, CNRS.
En lien avec la parution de son ouvrage « Les veilleurs du vivant, avec les naturalistes amateurs » Éd. Les empêcheurs de tourner en rond, 320 p., août 2022.

 
Il s’agit de l’importance du rôle des naturalistes amateurs.
Les naturalistes sont source de précieuses informations sur le vivant et son évolution, ils sont détenteurs de savoirs écologiques et éthologiques précieux et riches d’observations.
Comment observer les oiseaux ? Comment interpréter leurs comportements ?
La clé est dans l’art et la manière de regarder, de se rendre sensibles aux minuscules différences, aux sons, aux variations de couleurs.

Séance dédicace proposée suite à la rencontre.
Rendez-vous au Jardin d'été (pelouse des Serres).
Vente du livre « Les veilleurs du vivant » à la boutique de la Grande Galerie de l’Évolution.

Livre « Les veilleurs du vivant » de Vanessa Manceron

© Les empêcheurs de penser en rond

Portrait de Vanessa Manceron

© MNHN

Jeudi 25 août 2022 à 15 h - Les corneilles voyageuses

Perrine Lequitte-Charransol, docteur vétérinaire et étudiante en deuxième année de thèse d'écologie au Muséum national d'Histoire naturelle.

Le nombre de corneilles noires (Corvus corone) a fortement augmenté dans Paris depuis les années 1990. Les poubelles leur promettent une nourriture facile d’accès pour les corvidés opportunistes qui s’accommodent parfaitement de nos restes alimentaires.
Pour mettre en évidence ce flux, les corneilles sont baguées au Jardin des Plantes. Les bagues portent un numéro bien visible qui peut être lu par des bénévoles et rentré sur une plateforme en ligne selon le principe des sciences participatives.
Quels sont leurs parcours ? Quelles en sont les motivations ? Qu’apprenons-nous de ces oiseaux avec qui nous coexistons ? Découvrons ensemble les premiers résultats.

Autour de l’événement

Notes de bas de page

    Vous aimerez aussi

    Expositions, animations, visites guidées, conférences ou films… Vous avez le choix entre de multiples activités !