Walters Shoal 2017

Du mois d'avril au mois de mai 2017, une campagne océanographique, conduite par le Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) et l'Institut de recherche pour le développement (IRD), s'est déroulée à bord du Marion-Dufresne, pour explorer la faune et la flore benthiques du Banc Walters, un grand mont sous-marin découvert en 1962, qui culmine à 16 mètres sous la surface, à 700 kilomètres au sud de Madagascar.

33°S, 44°E : La campagne océanographique visant à explorer la faune et étudier la productivité de la colonne d'eau au voisinage du Banc, n'est pas la première qui a eu lieu sur le banc Walters. Le navire soviétique Vityaz en avait conduit une en 1988, ciblée sur les poissons, et quelques autres récoltes d'opportunité y avaient été faites, avec en particulier la remarquable découverte d'une nouvelle espèce de langouste de 5 kilos, décrite en 2006. Mais l'essentiel de la petite faune et de la faune benthique étaient inconnues.

L'équipe a échantillonné le Banc Walters en plongée et, au-delà de la zone plongeable, par dragages. Elle a bénéficié d'un temps exceptionnellement beau pour cette latitude, permettant l'utilisation en plongée de d'une panoplie de méthodes comprenant suceuse et paniers de brossage. Les dragages ont couvert la tranche 200-600 mètres. Que ce soit dans la zone sommitale ou sur la pente, la faune est apparue très pauvre, à la fois en biomasse et en diversité. Cependant, chez les mollusques, de nombreuses espèces étaient caractérisées par des protoconques paucispirales qui permettent d'inférer l'absence de stade larvaire planctonique : la plupart de ces espèces sont probablement nouvelles et endémiques du Banc.

L'ensemble des observations effectuées alimente un projet piloté par l'UICN et financé par le Fonds Français pour l'Environnement Mondial (FFEM), sur la gouvernance de la haute mer au-delà des zones de juridictions nationales. L'Institut Polaire (IPEV) a mis à disposition le Marion-Dufresne dans la cadre de ses missions de service public. L'Institut du Développement Durable et des Relations Internationales (IDDRI) est impliqué dans la dimension juridique et géopolitique du projet.

L'équipe benthos, sous la conduite de Laure Corbari (MNHN), était composée de Jean-François Barazer, Philippe Bouchet, Jhen-Nien Chen, Sébastien Faninoz, Virginie Héros, Séphane Hourdez, Alice Leblond, Line Le Gall, Maria-Vittoria Modica, Emmanuel Vassard et Anders Warén.

L'équipe colonne d'eau, sous la conduite de Jean-François Ternon (IRD), était constituée d’Adrien Berne, Pascal Cotel, Bradley Blows, Florence Galetti, Zo Rasoloarijao, Anjara Saloma et Delphine Thibaut.

Un module pédagogique a été confié à Alain Barrère, du rectorat de la Réunion.

Une équipe de l'UICN (Fabiano D'Amato, Sabrina Guduff, James Nikitine) était aussi à bord et alimentait le blog de l'expédition.

La campagne a pris fin le 18 mai 2017 à Durban, en Afrique du Sud.