Lancé en septembre 2011, le LabEx BCDiv (Diversités biologiques et culturelles : origines, évolution, interactions, devenir) représente 60 % des forces de recherche du Muséum national d’Histoire naturelle et 10 % de celles de l’InEE du CNRS. Plus de 500 personnes (chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs…) issues de 11 UMR et 2 UMS du Muséum sont impliquées dans ce projet.


Le LabEx BCDiv est un des lauréats de l’appel à projets « Laboratoires d’Excellence » du programme d’Investissements d’Avenir. Il propose une approche interdisciplinaire des interactions passées et présentes entre sociétés et biodiversité, fondée sur les sciences humaines, sociales, biologiques et historiques. Il tire son originalité et sa force des immenses collections et bases de données du Muséum national d’Histoire naturelle et de son expertise unique dans la description et la comparaison des objets et des patrons de diversité.

BCDiv explore 3 systèmes connectés :

  • la diversité de l'homme et des comportements de ses sociétés ;
  • la diversité biologique, de l'organe aux communautés et aux écosystèmes ;
  • la diversité et la complexité des interactions entre les systèmes biologiques et socio-culturels.

BCDiv explore ces domaines sur la durée de l'histoire de la Planète, des origines de la biodiversité protérozoïques à l’émergence de l’homme et à la mondialisation.

Sur 10 ans, le travail est organisé en :

  • 8 programmes de recherche ;
  • 3 programmes de valorisation ;
  • 1 programme d'enseignement et de formation.

Les bénéfices attendus sont :

  • soutenir les récents progrès du Muséum national d’Histoire naturelle, afin de renforcer son efficacité collective au service de la société et sa position internationale dominante dans son champ d'expertise ;
  • développer les qualités propres aux UMR du Muséum : taxonomie et systématique, sciences de la conservation, anthropologie environnementale, approches historiques sur la longue durée, toutes fondées sur des collections irremplaçables et sur des systèmes uniques de bases de données d'inventaires et de suivi ;
  • stimuler la convergence des savoirs techniques et des expertises disciplinaires réunis dans les UMR du Muséum-InEE ;
  • créer les conditions d'une réflexion et d'une construction conceptuelle communes aux UMR impliquées.

BCDiv finance, sur projet, des contrats doctoraux et post-doctoraux, des séjours de professeurs invités, des compléments et des maintenances d’équipement, des grandes missions d’inventaire, des réunions scientifiques.

À mi-parcours, le LabEx BCDiv a initié plus de 50 projets concernant un recrutement : 18 masters, 13 doctorats, 15 post-doctorats,  2 postes d’ingénieurs et 2 professeurs invités. Ils ont produit 40 articles et 58 présentations dans le cadre de réunions scientifiques. De plus, BCDiv a financé 19 missions d’inventaires. Tous ces projets sont détaillés sur le site de BCDiv.

site Internet du Labex BDiv

Pour en savoir plus sur les laboratoires d’excellence (Labex)