Parution de la liste rouge des espèces menacées en France

Découverte

15.11.2017

Une espèce de mammifère sur trois désormais menacée ou quasi menacée en France métropolitaine


Qu'est-ce que la liste rouge?

La liste rouge de l'UICN est le résultat des inventaires et suivis de populations animales et végétales menés par les experts de la Commission sauvegarde de l'UICN partout dans le monde. Réalisée à partir de critères et indicateurs précis, la liste rouge met en évidence l'état de la biodiversité et classe les espèces selon neuf catégories : 

  • éteinte ;
  • éteinte à l'état sauvage ;
  • en danger critique ;
  • en danger ;
  • vulnérable ;
  • quasi menacée ;
  • préoccupation mineure ;
  • données insuffisantes ;
  • non évaluée. 

La première liste rouge sur les espèces menacées en France a été réalisée en 2009. Elle vient d'être mise à jour par le Comité français de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN France), le Muséum national d'Histoire naturelle, en partenariat avec la Société française pour l'étude et la protection des mammifères (SFEPM) et l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), et met en avant l'évolution de la situation des mammifères terrestres et marins au cours dès huit dernières années. 

 

Aggravation de la situation des mammifères dans l'Hexagone

Au cours des huit dernières années, la situation des mammifères en France métropolitaine s'est aggravée. Ainsi 33% des espèces terrestres et 32% des espèces marines appraissent menacées ou quasi menacées, contre respectivement 23% et 25% en 2009. Au total sur l'ensemble des 125 espèces recensées, 17 sont menacées et 24 autres quasi menacées. 

En cause : les activités humaines. En effet, l'intensification des pratiques agricoles, la transformation des paysages entraînant la perte des habitats, et l'usage important des pesticides, impactent tout particulièrement les espèces terrestres comme le putois d'Europe ou la pipistrelle commune. Les espèces marines quant à elles, comme le cachalot, sont victimes de pollutions sonores liées au trafic maritime et aux sonars militaires, de pollutions chimiques, de captures accidentelles lors des pêches, et de la surpêche qui réduit leurs ressources alimentaires.

 

Une bonne nouvelle néanmoins : deux espèces voient leurs populations augmenter

La mise à jour de la liste rouge a permis de mettre en évidence l'augmentation des populations de la loutre d'Europe et du bouquetin des Alpes. Ces deux exemples montrent le succès des actions de conservation mises en place par les pouvoirs publics et les associations de protection de la nature. Ainsi, la loutre, qui était en situation précaire, a fait sa réapparition dans de nombreuses régions. Il en est de même pour le bouquetin des Alpes qui a bénéficié d'un programme de réintroduction dans les Pyrénées en 2014.


Autres articles associés à la catégorie « Découverte »