Suspendus au sommet des arbres, ils surplombent l'Australie. Des amateurs de sensations fortes ? Non, les chercheurs du projet Cafotrop, pour la dernière mission du volet "Les rescapés du Gondwana".


Après Patagonia 2011 (en Patagonie) et Pondoland 2012 (en Afrique du Sud), SW Australia 2013 est la troisième et dernière mission du premier volet du projet Cafotrop : Les Rescapés du Gondwana. Menée en novembre dernier par des scientifiques du Muséum, du CNRS et de l’association Cafotrop, cette expédition a permis de collecter des insectes dans le sud-ouest de l’Australie. L’objectif : étudier les liens de parenté entre les espèces ainsi que comprendre leur évolution suite à la fragmentation du Gondwana, cet immense continent qui regroupait jadis l’Amérique du Sud, l’Afrique, l’Inde, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

Originalité de cette mission, la collecte s'effectue depuis le sol jusqu'à la canopée (le sommet des arbres) grâce à des méthodes de grimpe empruntées à l’élagage et adaptées au milieu tropical.

Le sud-ouest de l’Australie est considéré comme l’un des rares hotspots de biodiversité dit méditerranéen, tel que définis par Myers et al. (2000), à cause du fort taux d’endémisme de sa biodiversité et de la fragilité des habitats. Les collectes ont été réalisées dans un triangle entre Perth, Albany et l’extrême sud-ouest de l’Australie.

Les spécimens sont étudiés au Muséum national d’Histoire naturelle (Paris) et au South Australian Museum (Adélaïde). Les nouvelles espèces sont déposées au Western Australian Museum (Perth).

A suivre donc !

Pour en savoir plus sur l’expédition Cafotrop : cafotrop.org


Autres articles associés à la catégorie « Expédition scientifique »