L’évolution de la communication acoustique chez les orthoptères révélée

Découverte

02.10.2020

La sélection de traits impliqués dans les comportements sexuels est vue comme une des forces principales de diversification.


Chez beaucoup d’insectes orthoptères (sauterelles, grillons, criquets) les mâles produisent des sons, à l’aide d’une grande variété de structures morphologiques, pour attirer les femelles. Par exemple, chez les Ensifera (comprenant sauterelles et grillons), l’archet d’une des deux ailes, couvert de dents, frotte sur la chanterelle de l’autre, générant des vibrations converties en son. Ces structures sont présentes chez des fossiles de 240 millions d’années.

Pour tester l’hypothèse d’une diversification liée à ce comportement, les relations de parenté et leur ancienneté ont été inférées sur la base d’un jeu de données d’une ampleur inédite. La communication acoustique a évolué très différemment chez les deux grands groupes actuels. Chez les Ensifera la présence d’organes de production des sons est corrélée à celle d’organes d’audition. À l’inverse, chez les Caelifera (criquets) la capacité à produire des sons est apparue tardivement et chez plusieurs lignées. Aucune accélération de diversification n’a pu être liée à l’acquisition de la communication acoustique.

Lire l'article original en anglais :
Song H., Béthoux O., Shin S., Donath A., Letsch H., Liu S., McKenna D.D., Meng G., Misof B., Podsiadlowski L., Zhou X., Wipfler B. & Simon S. in press: Phylogenomic analysis sheds light on the evolutionary pathways towards acoustic communication in Orthoptera. Nature Communications.

Autres articles associés à la catégorie « Découverte »