Qu'est-ce qui différencie l'animal de l'humain ?

Rappelons tout d’abord que l’humain est lui-même un animal, et qu’il ne possède aucune différence radicale avec d’autres espèces.

Un animal parmi tant d'autres

D’autres animaux sont bipèdes, d’autres ont des cerveaux de taille importante, et les autres primates utilisent comme nous leurs mains avec des pouces opposables. Certes les Hommes communiquent entre eux de façon efficace grâce au langage, mais que dire des moyens de communication de certains insectes comme les fourmis, eux-mêmes très efficaces et précis ? Définir l’Humanité… Vaste débat. Et chercher les différences ou les « plus » de l’humain par rapport à d’autres espèces n’est-il pas le début de l’ethnocentrisme ?

Sur le plan physiologique nous sommes extrêmement proches des autres primates. Plus on observe le chimpanzé dans la nature, et plus on s’aperçoit que du point de vue comportemental (communication, fabrication d’outils, résolution de problèmes) il est aussi proche de nous. Tous les grands singes ont beaucoup de similitudes.

La conceptualisation, un atout humain

Moulage du plus vieil outil du monde (3,3 millions d'années) dans la Galerie de l'Homme

Moulage du plus vieil outil du monde (3,3 millions d'années) dans la Galerie de l'Homme

© MNHN

Néanmoins les performances intellectuelles de l’humain sont différentes et c’est sûrement là la principale dissemblance entre nous et les autres primates. L’humain est capable de conceptualiser des choses complexes, de se projeter dans l’avenir pour anticiper certains problèmes. Son principal atout : le fait d’utiliser des outils complexes, qu’il sait transformer ou faire évoluer à volonté pour se confronter à tout type de situation.

Article revu en 2023. Remerciements à Antoine Balzeau, Directeur de Recherche au Muséum d’histoire naturelle (UMR 7194, Histoire naturelle de l’Homme préhistorique)

    Quoi de neuf au muséum ?
    Retrouvez nos actualités et nos dossiers thématiques pour mieux comprendre l'humain et la nature.