Le Muséum national d'Histoire naturelle réalise son activité de recherche en collaboration avec des partenaires de toutes natures.


La recherche au Muséum s’appuie en premier lieu sur ses unités de recherche, qui sont aujourd’hui mixtes en totalité (parmi les 18 laboratoires de l’établissement, 17 sont en partenariat avec le CNRS, 4 avec l’IRD, 1 avec l’Inserm, 5 avec l’UPMC, 1 avec l’EHESS, 1 avec l’EPHE, des liens étroits étant par ailleurs noués avec l’université Paris Diderot, l’INRAP et l’Ifremer). Ces cotutelles ou partenariats privilégiés des unités forment le premier cercle des collaborations scientifiques du Muséum.

La recherche avec le CNRS s’appuie en particulier sur un partenariat entre le Muséum et l’Institut Ecologie et Environnement du CNRS (INEE) auquel 11 laboratoires sont rattachés. Ce dispositif a permis d’accompagner l’effort de l’établissement dans différentes opérations telles que l’acquisition d’équipements scientifiques de très haute technologie.

Un développement en constante évolution au niveau national et international
La recherche partenariale du Muséum ne cesse de se développer à l’échelle nationale et internationale.
À l'échelle nationale, la recherche partenariale a connu un essor aussi bien avec les acteurs publics (organismes de recherche, universités, région Île-de-France, collectivités territoriales…) que privés.
À l’international, l’action de l’établissement est ciblée sur l’Europe et les pays du Sud, notamment Madagascar et le Brésil. Les collaborations européennes se pérennisent et s’amplifient à travers notamment l’implication de l’établissement dans les dispositifs européens (PCRD puis Horizon 2020). Hors Europe, des coopérations ont été nouées, majoritairement avec des universités, sur des thèmes tels que l’étude des récifs coralliens, la biodiversité terrestre et marine du Pacifique sud ou la bio-archéologie. De grandes expéditions naturalistes, largement articulées sur un partenariat international, ont été conduites ainsi fin 2012 en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Le Muséum noue des partenariats avec des entreprises privées basées en France comme à l’étranger. Elles sont de toutes catégories (grandes entreprises, ETI, PME, TPE et start-ups) et de tous secteurs. Notons que des partenariats du Muséum avec des acteurs industriels ont été labellisés par des pôles de compétitivité tels que Medicen et Cosmetic Valley, ce qui reflète la qualité de la recherche partenariale de l’institution avec le monde socio-économique.