Une véritable bibliothèque de la nature ! Dans ses parcs et jardins, dans ses tiroirs, boîtes, bocaux, armoires, coffres-forts ou congélateurs, le Muséum gère, enrichit et rend accessible l’une des trois plus grandes collections mondiales d’histoire naturelle.


La mémoire de la Terre
Rangées et répertoriées tout au long de kilomètres de rayonnages et de tiroirs, de multiples ressources documentent l’histoire de notre monde et sont soigneusement conservées par l’institution. Animaux, végétaux, minéraux et roches, météorites, fossiles et squelettes, objets préhistoriques, anthropologiques ou encore ethnologiques composent les collections naturalistes.
Les collections documentaires, archivistiques et artistiques constituent un fonds de référence sur les sciences de la nature et de la vie et l’histoire de celles-ci.

Trésors naturels
L’Herbier national du Muséum est le plus grand au monde avec 8 millions d’échantillons. La collection d’insectes, quant à elle, regroupe 40 millions de spécimens. Celle des vertébrés est célèbre pour ses nombreux types (spécimens de référence qui matérialisent l’existence de ces espèces), elle abrite les seuls représentants d’espèces aujourd’hui éteintes. Les collections de géologie, d’une grande valeur historique, regroupent de leur côté roches, minéraux et météorites. Parcs zoologiques et jardins botaniques abritent, eux, de nombreuses espèces bien vivantes, mais souvent menacées. À cela il faut ajouter les trésors de l’une des plus riches bibliothèques du monde en sciences naturelles : monographies, périodiques, cartes, photographies, manuscrits, estampes ou encore objets et œuvres d’art parmi lesquels la célèbre collection des vélins du Muséum.

Outils de recherche
Vivants ou non, rares ou répandus, les spécimens et ressources documentaires conservés dans les collections du Muséum sont souvent uniques. Mémoire de la diversité de la nature, ils constituent ses archives et recèlent des informations précieuses pour la compréhension de la vie sur Terre. Objets de culture et de curiosité pour le grand public, ces collections sont aussi des supports d’études scientifiques. Considérées comme une très grande infrastructure de recherche, elles représentent un outil exceptionnel pour les chercheurs du monde entier. 


Chiffres-clés

68 millions de spécimens dans les collections d’histoire naturelle
800 000 types
2,2 millions de documents dans les bibliothèques incluant livres, périodiques, tirés à part, cartes, manuscrits, archives, estampes, dessins, photographies, objets d’art et de collection