Inventorier la faune et la flore, étudier les espaces naturels pour mieux les préserver, produire des indicateurs de suivi de la biodiversité, contribuer à la lutte contre le commerce illégal de plantes et d’animaux… le Muséum assure une mission d’expertise naturaliste, grâce aux compétences de ses scientifiques.


Une référence indépendante
La connaissance de la nature acquise au Muséum sert de base essentielle aux expertises dans le secteur du patrimoine naturel. Cet organisme scientifique indépendant apparaît comme une référence internationale dans ce domaine. Il est au cœur des problématiques contemporaines et  assure ainsi une mission d’expertise pour l’État français, les collectivités locales, les instances européennes et internationales, mais aussi les entreprises.

Aider à la décision
Comment aider les décideurs sur ces sujets souvent délicats ?
L’expertise s’appuie sur tous les secteurs d’activités de l’établissement et en particulier sur un service dédié, le Service du Patrimoine Naturel et bien sûr les activités de recherche, grâce à des spécialistes – parfois uniques dans leur domaine.
Concrètement, l’objectif est de fournir un appui scientifique à l’élaboration de politiques de conservation de la nature, la caractérisation de l’état de conservation d’espèces, d’habitats naturels ou d’écosystèmes, le développement d’indicateurs, ou l’évaluation de l’impact de nouveaux projets.

Espaces protégés, aménagement des territoires, espèces envahissantes
L’expertise au Muséum concerne deux grands champs d’action : d’un côté, la production et la diffusion de la connaissance du patrimoine naturel à partir des inventaires d’espèces et d’habitats naturels, de l’autre, l’expertise sur la gestion des espèces et des espaces. Ces connaissances et compétences développées au Muséum permettent le suivi  de politiques et conventions, nationales, européennes et internationales.

En pratique, le Muséum est amené à fournir :

  • des bases de données de référence nationale sur la nature accessibles en ligne comme l’Inventaire national du Patrimoine naturel ;
  • des informations ou des protocoles d’évaluations pour diverses entités publiques en vue de la prise de décisions sur le patrimoine naturel – citons Natura 2000, réseau européen de sites protégés au sein duquel le Muséum est la référence scientifique nationale ;
  • des expertises ponctuelles, sur des sujets parfois "brûlants" comme l’impact d’un aménagement ou de certaines activités, l’identification d’espèces menacées importées illégalement… ;
  • des demandes privées, sur des sujets très variés : par exemple, l’expertise de graines pour un parfumeur ou de fragments osseux d’une sépulture située sur le tracé d’une route…

L’objectif, in fine ? Utiliser les connaissances scientifiques du Muséum pour protéger la diversité biologique et géologique qui nous entoure.

Pour en savoir plus, rendez-vous dans l'espace consacré à l'expertise au Muséum