Grâce à vous, cinq pièces exceptionnelles pourraient rejoindre les collections de la Galerie de Minéralogie. En faisant un don, vous soutiendrez le Muséum et bénéficierez d’une réduction d’impôt.


La Galerie de Minéralogie et de Géologie du Muséum national d’Histoire naturelle conserve une collection extraordinaire de roches, de minéraux et d’objets d’art, fruits de deux siècles de découvertes et d’acquisitions. Cette collection compte parmi les plus prestigieuses du monde. Ces pièces exceptionnelles sont présentées dans une vitrine dédiée depuis le 9 septembre 2020, au sein de l’exposition « Trésors de la Terre »

Deux échantillons d’or natif

L’or natif appartient à la classe des éléments natifs. Les deux échantillons à acquérir constituent les deux principaux spécimens issus d’une découverte d’or natif, dans le Morbihan, datant de 1875, relayée dans la presse de l’époque et oubliée ensuite. Ces échantillons présentent un grand intérêt historique. En effet, ils permettent de confirmer l’origine autochtone d’objets en or gaulois armoricains, datant du deuxième millénaire avant J.-C., dont les musées ne conservent que de rares exemplaires, la plupart ayant été fondus lors de leur découverte.

L’un des échantillons est un groupe de cristaux d’or natif de 32.3 g (4 x 2.3 x 2 cm), exceptionnel par sa rareté. Rien d’équivalent, n’était connu en France avant sa découverte.
Le second échantillon est un bloc de quartz aurifère de 15 x 12 x 8 cm et 3310 gr, contenant 1077 gr d’or.

Mécénat recherché : 120 000 €, dont :
Or dans quartz : 100 000 €
Groupe de cristaux d'or : 20 000 €

Fluorite de la mine de Sewen

La fluorite est composée, en partie, de fluor. Très utilisée en métallurgie, elle est également prisée des collectionneurs, en raison de la forme de ses cristaux et de la richesse de sa palette chromatique.
En France, la couleur bleue est particulièrement bien représentée, notamment au niveau de l’exploitation minière dite du Four, dans le Puy-de-Dôme, et de la mine Moritz de Sewen, dans le Haut-Rhin.

L’échantillon proposé provient de la mine Sewen, en activité dès le Moyen-Âge et largement exploitée dans les années 1920 pour la fluorine. Il est constitué de cubes de fluorite bleus, posés sur un dôme de cristaux de quartz coloré d’un dépôt d’oxyde de fer orangé. Il a été collecté sur le site de la mine par le minéralogiste Alexis Chermette en 1922. Exceptionnel tant par sa couleur que par son histoire, il compte parmi les rares spécimens conservés de cette mine. Aucun musée public ne présente d’échantillon similaire.

Dimensions : 17 x 12 x 8,5 cm
Mécénat recherché : 80 000 €

Diaspore de Selçuk

Le diaspore est l’un des principaux composants de la bauxite, roche recherchée comme minerai d’aluminium. Cette espèce minérale a été décrite scientifiquement pour la première fois en 1801 par l’abbé René Just Haüy grâce à des échantillons provenant de Russie. Ces échantillons type sont conservés dans les collections du Muséum national d’Histoire naturelle.

L’échantillon que le Muséum souhaite acquérir provient de la mine de Selçuk, en Turquie. Il est l’un des trois meilleurs échantillons connus à ce jour, tant pour sa qualité que pour sa taille. Il consiste en une macle en V d’une dizaine de centimètres dont les extrémités sont terminées par des faces cristallines, ce qui est extrêmement rare. Son acquisition représenterait un enrichissement notoire pour les collections du Muséum national Histoire naturelle.

Dimensions :  13 x 8 x 4 cm
Mécénat recherché : 60 000 €

Saphir d’Auvergne

Plusieurs saphirs du Massif central ont rejoint les collections du Muséum national d’Histoire naturelle ces dernières années. Parmi eux, deux saphirs naturels remarquables ont été acquis en 2019 et sont les deux plus gros saphirs connus en France et en Europe à ce jour.

Le saphir à acquérir provient d’une rivière du Puy-de-Dôme. D’un bleu profond à reflets verdâtres, il présente une couleur dense, si foncée qu’elle apparaîtrait noire sans rétro-éclairage. Cette gemme a été facettée en table carrée et pèse 3,6 carats. Elle constitue le pendant gemologique des cristaux acquis par le Muséum national d’Histoire naturelle en 2019.

Dimensions : 8,11 mm de côté et 6,05 mm de profondeur
Mécénat recherché : 10 000 €

Comment participer ?

Pour participer, envoyez votre chèque à l’ordre de « RR Mécénat du MNHN » accompagné du formulaire de don complété à l’adresse suivante :

Muséum national d’Histoire naturelle 
Service mécénat 
Hôtel de Magny – CP 24
57 rue Cuvier – 75005 Paris

Télécharger le formulaire de don

Pour toute question, nous vous invitons à contacter le service mécénat : contact.donateurs [@] mnhn.fr / 01 40 79 38 61.

Les dons ouvrent droit à une réduction d’impôt de 66% du montant au titre de l’impôt sur le revenu ou bien de 75% du montant au titre de l’IFI.


À chaque geste, ses avantages

En fonction du montant de votre don, les contreparties suivantes vous sont offertes :

Contreparties <25 € 25-100€ 100-349€ 350-999€ 1 000 € ou plus
Courrier de remerciement x x x x x
Mention sur le panneau de remerciement des donateurs - si accord du donateur   x x x x
Une invitation pour 1 personne pour une exposition (au choix) : « Pierres précieuses » ou « Trésor de la Terre »      x    
Un pass annuel "Grand Site du Jardin des Plantes"       x x
Une invitation à une visite privilège d’une exposition « Pierres précieuses » ou « Trésor de la Terre »         x