Aidez les scientifiques à mieux comprendre le fonctionnement de l’écosystème des hauts de plages.


Le programme Plages vivantes est le dernier né des observatoires participatifs du Muséum. Il vise à observer la biodiversité des plages. Déployé dans un premier temps sur la côte Manche-Atlantique, ce programme est ouvert à tous. Pour y participer, il suffit de réaliser des protocoles scientifiques de façon ludique.

1er protocole: ALAMER

ALAMER (Algues de la LAisse de MER) est le premier protocole proposé aux volontaires. Il consiste à étudier le volume et la composition en algues des laisses de mer, dans le temps et l’espace. Pour participer, inutile d’être un spécialiste. Il suffit d’aller sur une côte et d’identifier des espèces ou groupes d’espèces d’algues. Les données récoltées sont précieuses et viendront enrichir les connaissances des scientifiques aidant ainsi à la préservation de ces espèces et habitats.

Un programme en développement

À terme, l’objectif de « Plages vivantes » est d’étudier l’écosystème des hauts de plages dans sa globalité. De nouveaux protocoles de suivi de la biodiversité seront proposés pour observer d’autres composantes de la biodiversité (invertébrés, oiseaux, plantes…) ou d’autres zones géographiques, comme les plages méditerranéennes.

Rejoindre les observateurs Plages vivantes 

«  Plages vivantes » est un programme de sciences participatives du Muséum national d’Histoire naturelle, labellisé Vigie-Nature et Vigie-Nature École en partenariat avec Planète Mer ; Biolit Junior ; Bretagne Vivante ; Aires Marines Éducatives ; Les Glénans ; CPIE Littoral Basque ; Institut des Milieux Aquatiques ; Centre de la Mer de Biarritz.

Avec le soutien financier de la Fondation de France.


Autres articles associés à la catégorie « Sciences participatives »