Mammifère

Lion de l'Atlas

Panthera leo

La sous-espèce des lions de l’Atlas, Panthera leo, est considérée comme éteinte à l'état sauvage depuis les années 1950, mais il reste dans les zoos européens environ 90 représentants qui possèdent un patrimoine génétique extrêmement proche de cette sous-espèce disparue.

Trois lions couchés sur un rocher.

Famille des lions dans leur enclos

© MNHN - F.-G. Grandin

Mode de vie

Le lion dort jusqu’à 20 heures par jour. Il consacre le reste de son temps à la défense de son territoire.

Carnivores et prédatrices redoutables, les lionnes chassent aux heures les moins chaudes de la journée.

Signes distinctifs

Le lion est le plus grand mammifère carnivore d’Afrique. Il dispose d'une force considérable et son rugissement est perceptible à plusieurs kilomètres !

La crinière des lions de l’Atlas est souvent plus volumineuse que celle des autres sous-espèces africaines.

Les lions de l’Atlas sont majoritairement des descendants des lions de la Ménagerie royale de Rabat au Maroc, qu’on suppose avoir été hybridés avec des lions d'Afrique sub-saharienne. Aussi appelés lions de Barbarie, il s’agissait de lions capturés par les Romains, pendant l’Antiquité, pour combattre les gladiateurs dans les amphithéâtres. La crinière des lions de l’Atlas est souvent plus volumineuse que celle des autres sous-espèces africaines.

Le lion de l'Atlas : une espèce menacée

La population de Lions de l’Atlas est passée de 100 000 à 30 000 individus en 50 ans. Sa principale menace est l’homme en raison de la concurrence de territoire avec le bétail, la dégradation de son habitat, la chasse aux trophées, les rites locaux, les maladies et le braconnage pour la pharmacopée asiatique. Les principales mesures de sauvegarde sont la création de réserves, l’interdiction de la chasse, les compensations financières aux éleveurs victimes de lions et la protection des villages par des barrières végétales.

L'action du Muséum pour protéger le lion de l'Atlas

Le Parc zoologique de Paris assume une mission de sauvegarde de cette espèce par la sensibilisation du public. 

Faites connaissance avec le clan des lions

Le clan des lions du Parc zoologique de Paris est composé de quatre individus, trois femelles toutes sœurs et nées au Royaume-Uni et Kibo, le jeune mâle, né au Parc zoologique de Paris. Seule Aswad se distingue de ses sœurs par une tache claire sur la truffe.

Jeune lion couché sur un rocher

Jeune lion

© MNHN - F.-G. Grandin
Trois lions couchés sur un rocher.

Famille des lions dans leur enclos

© MNHN - F.-G. Grandin

Carte d'identité

  • Prénom(s) : Aswad, Buni, Savannah, Kibo

  • Dates de naissance : Aswad et Buni sont sœurs, elles sont nées le 8 juin 2007. Savannah est née le 15 août 2005. Kibo, fils d’Aswab, est né le 22 avril 2015.

  • Sexes : Aswad, Buni est Savannah sont des femelles et Kibo est un mâle.

  • D’où viennent-ils : Kibo est né au Parc zoologique de Paris. Les trois lionnes viennent du Zoo de Port Lympne, au Royaume-Uni.

Parrainer les lions d'Afrique

Vous souhaitez parrainer cette espèce ? Grâce à votre don, vous contribuerez au financement de projets d'ampleur qui visent à améliorer le bien-être des animaux dans nos zoos et à mieux connaître les espèces menacées pour mieux les protéger dans leur milieu naturel. Vous pourrez également bénéficier de contreparties exclusives !

Je parraine les lions d'Afrique

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos animaux
    Coati roux à queue rayée sur un tronc d'arbre.
    Parc zoologique de Paris
    Panthère longibande marchant
    Ménagerie, zoo du Jardin des Plantes
    Groupe de cerfs du Père David composé de mâles, de femelles et d'un faon.
    Réserve zoologique de la Haute-Touche
    Cerfs d'Eld dans une forêt.
    Réserve zoologique de la Haute-Touche
    Deux suricates blottis l'un contre l'autre.
    Parc zoologique de Paris