Peinture

Les Quatre Parties du monde caractérisées par les oiseaux qui y vivent : l’Amérique

Emblématique du goût de l’époque pour la nature, ce tableau fait partie d’une série de toiles représentant les oiseaux des quatre parties du monde, commandées en 1760 par le marquis de Marigny (1727-1781), directeur général des Bâtiments, pour le château de Choisy, résidence de prédilection du roi Louis XV.

Les Quatre Parties du monde caractérisées par les oiseaux qui y vivent : l’Amérique, peinture conservée au Muséum national d’Histoire naturelle

© MNHN

Après avoir été exposées au Salon de 1761, les peintures sont placées dans le salon de compagnie du pavillon indépendant du Petit Château. À la Révolution, elles sont installées au Muséum national d’Histoire naturelle ; la taille et le format de ces tableaux – à l’origine circulaires – sont alors modifiés.

Chaque peinture présente des oiseaux et un paysage qui caractérisent, selon les connaissances de l’époque, l’Amérique, l’Europe, l’Afrique et l’Asie. Ara, cacatoès, coq de roche, toucan ou ibis rouge sont mis en scène dans un paysage d’arbres et de plantes locales. L’horizon évoque les plus hautes montagnes habitées et le jour naissant le Nouveau Monde. Il nous renseigne sur l’état des connaissances naturalistes et leur diffusion.

La raideur ou les couleurs parfois passées des oiseaux laissent penser que Jean-Jacques Bachelier prit pour modèles des spécimens naturalisés. L’harmonie de la composition et des couleurs comme la fine représentation des plumages témoignent de la virtuosité du peintre, ainsi que de la prédilection du XVIIIe siècle pour la faune et la flore des lointains.

Joëlle Garcia

Catégories

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections
    Dans les réserves
    Dans les réserves
    Dans les réserves