Exploration scientifique

La Planète Revisitée en Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie est un exceptionnel centre d’endémisme. Depuis 2016, le programme d’expéditions scientifiques La Planète Revisitée explore les espaces terrestre et marin de la Nouvelle-Calédonie à la découverte de nouvelles espèces, ciblant essentiellement les invertébrés terrestres et marins, les mousses et champignons.

En mutualisant sur un temps court de grands moyens logistiques et humains, ce programme d’expéditions permet d’explorer des régions difficiles d’accès, des milieux et des habitats mal connus à fort enjeu de gestion et conservation.

La Nouvelle-Calédonie est un des points chauds de la biodiversité sur la planète. Ce territoire du Pacifique Sud est connu dans la communauté scientifique internationale comme un exceptionnel centre d'endémisme pour sa faune et sa flore terrestres, et comme un important centre de richesse pour sa faune et sa flore marines.

Les données scientifiques acquises sur ces faunes et flores sont déjà importantes, et ont sous-tendu les grandes orientations d'aménagement et de gestion prises par les autorités au cours des dernières années (inscription des récifs au Patrimoine Mondial de l'UNESCO ; classement des eaux intérieures du Grand Sud comme site Ramsar ; création du Parc Marin de la Mer de Corail). De ce point de vue, et par rapport aux pays voisins du Pacifique Sud, les faunes et les flores de Nouvelle-Calédonie peuvent être globalement qualifiées de « bien connues », et bénéficiant de l'intérêt d'un important tissu de ressources humaines et institutionnelles locales.

Il reste que — à une échelle spatiale plus fine — les connaissances souffrent de lacunes importantes. Même si aucun secteur géographique de la Nouvelle-Calédonie ne peut être qualifié d'entièrement « oublié », certains — du fait de leur éloignement et/ou des difficultés d'accès — n'ont fait l'objet que d'études superficielles, partielles et/ou anciennes. De même, si l'on considère l'ensemble des compartiments de la biodiversité, certains (oiseaux, reptiles, poissons, plantes) sont effectivement maintenant bien connus, tandis que d'autres (en particulier, insectes, champignons, mousses et lichens ; mollusques, crustacés et autres invertébrés marins) restent mal connus — en Nouvelle-Calédonie comme au plan international.

Par ailleurs, les méthodes et outils d'échantillonnage, d'analyse et de bancarisation ont, depuis 10-20 ans, révolutionné la manière dont on décrit et on met à disposition les connaissances sur la biodiversité : développement des méthodes moléculaires y compris métagénomiques, de l'analyse phylogénétique, de l'imagerie numérique, des grandes bases de données internationales, etc. Un grand nombre de connaissances acquises de longue date sur la biodiversité est en attente de jouvence et de mise à niveau en s'appuyant sur ces nouveaux outils.

Dans ce contexte, La Planète Revisitée a démarré en 2016 un programme d'expéditions en Nouvelle-Calédonie en s’intéressant à 4 domaines d’exploration.

Ces 4 domaines d'exploration restent d'actualité et l'inventaire de la biodiversité de la Nouvelle-Calédonie est encore loin d’être achevé !

Aller plus loin

Notes de bas de page

    Découvrez également