Tissus et cellules cryoconservés

Fibroblastes de mammifères primaires en culture

La collection de tissus et cellules (fibroblastes) cryopréservés est destinée à la recherche scientifique. Elle est de grand intérêt pour la recherche fondamentale, et une source unique pour l’étude des chromosomes et des différents aspects de la génomique. Les autres composants cellulaires (protéines, lipides…) peuvent aussi être étudiés.

Fibroblastes primaires de mammifères en culture, vue au microscope

Fibroblastes primaires de mammifères en culture

© MNHN - F. Richard

Les fibroblastes sont des cellules présentes dans le tissu de soutien de différents organes. Ils ont été obtenus à partir de biopsies stériles, collectées directement sur le terrain par des chercheurs ou envoyés par des vétérinaires. Tous les spécimens sont collectés dans le cadre d’un projet de recherche ou pour enrichir la collection.

Pour obtenir des fibroblastes, les prélèvements ont été découpés en petits morceaux (explants) puis déposés dans un flacon de culture contenant 1mL de milieu nutritif stérile, ensuite mis dans une étuve à 37°C avec 5 % de CO2 sous forme gazeuse. Une dizaine de jours plus tard, les fibroblastes commencent à pousser autour de l’explant. Lorsqu’il y a suffisamment de cellules, l’explant est retiré puis congelé avec un cryoprotecteur (DMSO) dans un container d’azote liquide à - 196°C. Quand les cellules arrivent à confluence dans le flacon, il faut les décoller avec une enzyme, la trypsine, et les répartir dans un flacon plus grand. Cette manœuvre est faite plusieurs fois afin d’amplifier les cellules. Celles-ci sont ensuite congelées, par tube de 10 millions de cellules, de la même manière que les explants. Lorsqu’on les décongèle, elles se remettent à se diviser comme auparavant.

Toutes les fonctions biochimiques sont conservées, ainsi que le génome (ensemble du matériel génétique) de l’espèce. Les scientifiques ont réalisé différentes techniques de cytogénétique classique et moléculaire sur les fibroblastes de chaque spécimen de la collection. Le caryotype de ceux-ci (classement des chromosomes par paire identique, par taille décroissante et selon la position du centromère) a notamment pu être établi, et la position des nucléoles déterminée. Les chromosomes sont le support du matériel génétique ; ils portent l’ensemble des gènes d’une cellule. Le caryotype est caractéristique de chaque espèce, et varie le plus souvent d’une espèce à l’autre. D’autres techniques sont aussi réalisées sur les chromosomes, comme les peintures chromosomiques.

Cette collection est, à elle seule, un inventaire de la biodiversité et rend les recherches aisées ; les cellules sont disponibles, il n’est pas nécessaire de se rendre à l’autre bout du monde pour étudier les cellules des animaux présents dans cette collection. Le Muséum possède des échantillons de 469 espèces, certaines rares ou en voie d’extinction (primates, petits rongeurs, amphibiens, oiseaux).

Observation d’un flacon de culture cellulaire avec un microscope inversé

Observation d’un flacon de culture cellulaire avec un microscope inversé

© MNHN/CNRS - M. Gerbault-Seureau
Conservation des explants et cellules en ampoules dans l’azote liquide

Conservation des explants et cellules en ampoules dans l’azote liquide

© MNHN/CNRS - M. Gerbault-Seureau

Notes de bas de page

    Dans la même catégorie

    Nos collections

    Botrytis cinerea

    Dans les réserves

    Radiolaire spumellaire

    Dans les réserves

    Dinoflagellé

    Dans les réserves

    Arthrospira

    Dans les réserves

    Culture de moisissures

    Dans les réserves