Rencontrez la Linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium), dit le coton sauvage.


La linaigrette à feuilles étroites - Le tour de France de la biodiversité 2014

Le nom latin de cette fleur signifie littéralement « porte-laine », mais on la surnomme aussi « coton sauvage ». En la regardant, on se demande si on pouvait la nommer autrement, avec ses poils duveteux et sa légèreté !

Autrefois, elle servait à rembourrer les édredons de nos grands-mères et fournissait les mèches des briquets de nos grands-pères…

La Linaigrette, qui peut atteindre jusqu’à 60 cm de hauteur, subsiste en hiver grâce à ses longs rhizomes rampants sous la terre, qui produisent des rejets et permettent aux bourgeons de se développer.

Aujourd’hui, on la croise d’avril à juillet, en plaine comme à 2 500 m d'altitude, pourvu que la terre soit humide et acide.

Cependant, la disparition de ces milieux et la pollution rendent la Linaigrette à feuilles étroite de plus en plus rare.

Envie d'en savoir plus sur la linaigrette à feuilles étroites ?

Retrouvez cette espèce sur le site de l'Inventaire national du Patrimoine naturel

Olivier Escuder, botaniste au Muséum, explique en vidéo dans Sciences et Avenir ce qu'est la linaigrette à feuilles étroites.