Le Muséum vous emmène à la rencontre de l’Ecureuil roux (Sciurus vulgaris).


L'écureuil roux - Le tour de France de la biodiversité 2014

Star des parcs britanniques, l’Ecureuil roux se rencontre partout où il y a des arbres !

Long de 36 à 50 cm, dont la moitié de queue en panache, l’Ecureuil roux est d’une agilité sans égale. Sur les branches comme au sol, rien ne l’arrête dans sa quête unique : trouver de la nourriture ! Il s’alimente de noix, noisettes et graines diverses. Il peut aussi, à l’occasion, se nourrir d’œufs ou de jeunes oiseaux au nid.

Adepte des familles nombreuses, ce mammifère peut se reproduire dès l’âge d’un an, et peut accueillir jusqu’à dix petits par portée. Cependant la mortalité est forte : 80 % des jeunes de la portée n’atteindrons pas l’âge d’un an.

La circulation automobile, la fragmentation de son habitat sont autant de menaces pour l’Ecureuil roux. Pour y remédier, on voit se développer, notamment en Grande-Bretagne, des sortes de passerelles tendues au-dessus des routes pour faciliter le déplacement des animaux.

Une autre menace guette notre petit ami roux : la concurrence avec une autre espèce, l’Ecureuil gris, importé d’Amérique du Nord et qui peu à peu prend sa place le faisant disparaître de régions entières en Grande Bretagne et peut-être à l'avenir dans beaucoup de régions d'Europe.

Envie d'en savoir plus sur l'écureuil roux ?

Retrouvez cette espèce sur le site de l'Inventaire national du Patrimoine naturel

Patrick Haffner, mammalogiste au Muséum, explique dans un entretien vidéo tourné par Sciences et Avenir, comment l'écureuil roux cache ses provisions pour l'hiver - et souvent les oublie - favorisant ainsi la dissémination des graines !