Comment a-t-on découvert les dinosaures ? Qui étaient les premiers découvreurs ? Découvrez quelques profils et anecdotes croustillantes !


La conquête de l’os

De grandes expéditions sont initiées dans l’Ouest américain, dans les années 1870, par deux paléontologues rivaux : Othniel Marsh et Edward Cope.

Le paléontologue américain Othniel Marsh (1831-1899) est à l’origine de la création du Muséum d'Histoire naturelle de l’université Yale financé par son oncle le philanthrope Georges Peabody.

Le paléontologue américain Edward Cope (1840-1897) est professeur de géologie et de paléontologie à l'université de Pennsylvanie et reçoit la chaire de zoologie et d'anatomie comparée.

L'histoire qui oppose Cope et Marsh est l'un des épisodes les plus célèbres de l'histoire de la paléontologie que les Anglo-Saxons désigne sous le nom de "Bone Wars" (soit la « Guerre des os »). La rivalité entre les deux hommes était telle, que Cope ira même jusqu’à offrir son crâne à la science pour qu’on puisse, après sa mort, comparer la taille de son cerveau avec celle de celui de Marsh. Marsh, lui, sortira ruiné de sa rivalité avec Cope, malgrè ses appuis financiers importants.

Les expéditions s’intensifient à la fin du XIXesiècle. Ces fouilles sont commanditées par les grands musées américains et européens qui veulent avoir un squelette de dinosaure. C’est ainsi qu’une équipe du Carnegie Museum exhume en 1899 le squelette du Diplodocus carnegii dans le Wyoming. Les premiers restes de Tyrannosaurus rex furent mis au jour l’année suivante à quelques centaines de kilomètres de là.

C’est à Barnum Brown qu’on doit les premières découvertes d’ossements de Tyrannosaurus rex en 1900, mais c’est Henry Fairfield Osborn qui baptisa officiellement le «roi des lézards tyrans » en 1905.

Barnum Brown (1873-1963), surnommé Mr Bones, est sans doute, avec Charles Sternberg, le plus grand collecteur de fossiles nord-américain du début du XXème siècle. Il fut aussi consultant pour le « Fantasia » de Walt Disney (1940), où le T. rex est représenté avec trois doigts au lieu de deux !

Henry Osborn (1857-1935) fut conservateur puis président de l’American Museum of Natural History. On lui doit la première description de Tyrannosaurus rex en 1905, mais aussi celle des premiers dinosaures de Mongolie, comme le fameux Velociraptor, dans les années 1920.

Barnum Brown qui travaille alors pour l’American Museum of Natural History a trouvé trois des quatre squelettes de tyrannosaure découverts entre 1900 et 1908. Il faudra attendre 1960 pour que de nouvelles découvertes soient faites. L’holotype, c’est-à-dire le spécimen de référence de Tyrannnosaurus rex fut vendu au Carnegie Muséum de Pittsburgh en 1941.

On connaît aujourd’hui une cinquantaine de squelettes de T. rex, certains ne sont représentés que par quelques os, mais d’autre comme ceux de Sue ou Trix sont complet à près de 70 %.

 

Charles Sternberg, Marcellin Boule et l’Edmontosaurus

Charles Sternberg (1850-1943) fut l’un des plus grands chasseurs de dinosaures américains. Il a travaillé pour de nombreux musées dont le Muséum national d’Histoire naturelle de Paris.

En 1908, date à laquelle il découvre les momies d’hadrosaures vendues à l’American Museum of Natural History de New York, Sternberg est déjà en contact avec Marcellin Boule. Ce dernier, soucieux d’enrichir les collections du Muséum, lui achète en 1910 ce squelette d’Edmontosaurus, (exposé en 2018 dans l'exposition "Un T. rex à Paris" pour la première fois), puis, en 1912, le crâne de Triceratops exposé dans la Galerie de Paléontologie.

Autres spécimens de la collection