Le Muséum vous emmène à la rencontre du Sanglier (Sus scrofa).


Le sanglier - Le tour de France de la biodiversité 2016

Ancêtre du cochon domestique, il s’en distingue par ses canines très développées, les graies, et par un pelage de soies raides et sombres. Le mâle ou « Ragot » peut peser jusqu’à 150 kg et atteindre 90 cm au garrot. Omnivore, le Sanglier se nourrit de viande (lombrics, animaux morts…) ou de végétaux (fruits, racines) et peut causer certains dommages dans les cultures. Le Sanglier joue pourtant un rôle majeur dans l’écosystème en dispersant graines et spores et en rajeunissant certains habitats favorisant alors le maintien d’espèces animales et végétales rares.

Envie d'en savoir plus sur le sanglier ?

Retrouvez cette espèce sur le site de l'Inventaire national du Patrimoine naturel


Et le patrimoine géologique ?

Les vallées en auges d'anciens glaciers

Les glaciers du début de l'époque quaternaire ont creusé, raboté les dépressions avec une telle efficacité que celles-ci ont gardé une forme en U, des vallées à fond plat, comme celle de la vallée d'Aure. Sur les flancs, les glaciers, en fondant ont abandonné de gros blocs qu'ils transportaient, parfois plus de 300 m au-dessus de la vallée.