Loutres, Aigles royaux, Vautours fauves ou encore Crapauds sonneurs à ventre jaune  et orchidées habitent le territoire du Parc Naturel Régional des Monts de l’Ardèche.


Parc naturel régional des Monts de l'Ardèche - Le tour de France de la biodiversité 2015

Créé le : 09/04/2001  Superficie : 180 000 hectares.

Le territoire du Parc compte de nombreux espaces naturels remarquables abritant des milieux rares, menacés et/ou en régression. C'est le cas des cours d'eau et zones humides (notamment les tourbières), des vieilles forêts (châtaigneraies, hêtraies-sapinières...), de certaines zones de prairies ou encore des milieux rupestres (falaises, éboulis). Le Massif du Tanargue et les forêts du Chap del Bosc et des Chambons sont ainsi emblématiques des vieilles forêts composées de hêtraie-sapinières, alors que l'on trouvera sur le Plateau ardéchois des tourbières et zones humides largement reconnues à l'échelle européenne pour leur biodiversité, et sur les pentes, des châtaigneraies anciennes très riches en bois morts et cavités, eux-mêmes support d'une biodiversité spécifique (coléoptères par exemple).

Ces milieux abritent certaines espèces animales ou végétales qui présentent un fort intérêt patrimonial en raison de leur rareté ou de leur vulnérabilité, ce qui confère au Parc une responsabilité d'autant plus grande pour leur conservation. On compte ainsi parmi les espèces de la faune emblématiques du Parc la Loutre, l'Aigle royal, le Vautour fauve ou encore le Crapaud Sonneur à ventre jaune. Des espèces d'orchidées rares et fragiles, des plantes caractéristiques des milieux rupestres (pierriers, falaises) ou des tourbières telle que la Drosera (fleur canivore), ou encore les vastes étendues de jonquille printanière ou de narcisses, caractérisent une flore aussi riche que variée.


De très vieux volcans

Les Cévennes appartiennent aux restes de l'ancienne chaîne de montagne, vue dans les Ardennes et en Bretagne. Le sous-sol est constitué de gneiss et de granites qui ne donnent pas des sols riches : c'est le domaine de la forêt. À une vingtaine de kilomètre avant Aubenas (vers l'Ouest), dans les vallées, se distinguent de nombreuses orgues basaltiques : restes de coulées de laves de volcans qui ont fonctionné récemment (ils ont commencé il y a quelques millions d'années). Ces volcans d’Ardèche sont contemporains des hommes qui ont peint la Grotte Chauvet. Certains volcans se distinguent encore, notamment à Jaujac.