Seul Parc National français habité de façon permanente, les Cévennes abritent des écosystèmes uniques tels des tourbières ou des steppes sièges d’une faune et d’une flore spécifique.


Parc national des Cévennes - Le tour de France de la biodiversité 2015

Création du parc : 2 septembre 1970

Superficie : 93 500 ha. Altitude minimale : 388 m. Altitude maximale : 1699 m (Sommet de Finiels)

Relations internationales : Jumelages : Parc du Saguenay (Québec) et Parc du Montseny (Catalogne)
Reconnaissances de l'UNESCO : Réserve de la Biosphère (1985)
Inscription des Causses et des Cévennes sur la liste du patrimoine mondial (2011)

Flore : riche et diversifiée (11 000 espèces dont 2 250 plantes à fleurs), avec des associations végétales remarquables et endémiques, en particulier dans les tourbières du mont Lozère et du Mont Aigoual, dans la pseudo-steppe caussenarde, unique en France, et dans la châtaigneraie anthropique des Cévennes.

Faune : 2 410 espèces dont 45% des vertébrés et 2/3 des mammifères que l'on rencontre en France. 20 espèces de chauves-souris sur les 30 recensés en France. Nombreux rapaces, très menacés : Aigle royal, Circaète Jean-le-Blanc, Faucon pèlerin, Hibou Grand duc... Site de réintroduction réussie des Vautours fauve, moine et percnoptère, et plus récemment du Gypaète barbu.