Les recherches effectuées au Muséum servent aussi à anticiper les effets du changement climatique pour s'y préparer. Préfigurer le monde dans lequel nous vivrons est un exercice difficile. Les modélisations existent mais ce sont des outils qui peinent à retraduire l'immense complexité de nos écosystèmes et de nos sociétés. Elles offrent donc une projection imparfaite qui peut cependant donner des pistes de réflexion.


Nathalie Machon, professeur d’écologie et responsable du projet Sauvages de ma rue

Pour la ville de Paris, nous étudions depuis plusieurs années l’évolution de la flore des rues dans le but de produire des modèles prédictifs. Quelles sont les espèces qui augmentent ? Celles qui diminuent ? Quelles sont les plantes qui risquent de devenir envahissantes ? Quels effets sur la qualité de vie des Parisiens ? Connaître ces dynamiques permet de réfléchir à la gestion à mettre en place. L’objectif est de prendre les meilleures décisions en termes de préservation de la biodiversité pour aménager dans le futur des quartiers plus écologiques où il fera bon vivre.

Mais anticiper le futur c'est aussi comprendre le monde dans lequel nous souhaitons vivre.


Denis Couvet, professeur d'écologie étudiant les relations biodiversité-sociétés

Souvent la "préservation de l'environnement" a rimé avec sa préservation à l'identique. L'état de référence implicite est le présent. Avec le changement climatique, le présent ne peut plus servir de référence. Nous sommes forcés de raisonner en termes dynamiques. Nous devons réfléchir à ce que serait l'état de référence d'une communauté biologique. Ce pourrait être l'abondance, la diversité phylogénétique, fonctionnelle ou sensorielle. Cette réflexion doit aussi inclure les effets de la présence humaine. Il s'agit, en somme, de construire un état de référence anthropologique. L'objectif de ces travaux est de parvenir à une résilience des écosystèmes, mais nous ne savons pas encore exprimer précisément ce que cet état pourrait être, même si nous savons que la diversité biologique est une exigence forte. Nous travaillons à préciser cette idée générale.