Œuvre de Claire Morgan, 2010. Sacs plastique rouges et noirs déchirés, phalène Atlas, nylon, plomb, acrylique 200x90x100cm. Présentée par la Galerie Karsten Greve, Köln, Paris, St Moritz


Claire Morgan est née à Belfast en 1980. Elle vit et travaille à Londres. Son œuvre est enracinée dans notre désir futile de qualifier la vie et la mort. Ses installations aériennes se composent de centaines de fils en nylon qui permettent d’évoquer une solidité illusoire. Il s’agit de sculptures-écrins contenant des animaux qui s’insèrent, se faufilent et se cachent dans des formes géométriques. Ce n’est qu’en examinant ces œuvres de plus près qu’on s’aperçoit de leur fragilité : elles sont en effet réalisées par des milliers de fragments, tels des insectes, des graines ou des morceaux de plastique, donnant forme à une structure qui fascine par sa beauté et son mystère. Les sculptures suspendues deviennent ainsi métaphores d’une vitalité merveilleuse tout en faisant référence au caractère éphémère propre à toute existence.