Œuvre de Herman de Vries, 2011. Banderole en lin et lettres d’or. Dimensions variables. Présentée par Aline Vidal, Paris.


Né en 1931 en Hollande, Herman de Vries vit et travaille en Allemagne. Son oeuvre est une réflexion sur l’évolution du paysage contemporain, urbain et rural. Formé comme botaniste, il commence à peindre des tableaux à la fin des années 50. Sur une banderole en lin est écrit en lettres d’or “i am”. Ces deux mots renvoient le spectateur à sa propre existence (je suis) ainsi qu’à celle de l’arbre. L’artiste donne une voix au sophora japonica du Jardin des Plantes. Originaire de Chine, cet arbre a été planté en 1747 et il est le plus ancien spécimen en Europe. Herman de Vries témoigne de son existence, de son histoire. Il devient un individu. L’idée, le concept d’arbre n’existe plus, il est : “i am”.