Œuvres de Mark Dion, 2010. Résine, goudron, bijoux de fantaisie sous vitrine. 157x61.5x71cm. Présentée par In Situ Fabienne Leclerc, Paris.


Le travail de Mark Dion fait explicitement référence aux cabinets de curiosités, et se nourrit de l’histoire des musées et des zoos. Exposé dans la Galerie des Espèces Disparues, l’esturgeon en résine sur son lit de verroteries et sous sa chape de verre, joue sur la mise en scène macabre de l’animal aux œufs d’or, pointant par la même occasion la prochaine pénurie de caviar. La finesse du produit contraste avec l’aspect rebutant de l’animal.