Œuvre de Virginie Yassef, 2013. Polystyrène, résine, peinture acrylique, moteur 182 x 460 x 300 cm, présentée par la Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois, Paris


L'objet du doute - FIAC Hors les murs au Jardin des Plantes

Née en 1970 à Grasse, Virginie Yassef vit et travaille à Paris. A l’origine, l’artiste a imaginé un faux arbre déraciné pour barrer la rue des Cascades lors de la Nuit Blanche 2013, en écho aux barricades parisiennes édifiées lors de la Commune de Paris. Le tronc paraît immobile mais en s’approchant, on perçoit un mouvement subtil : il tente de se relever puis retombe brusquement, comme dans un dernier souffle. La nature chez Virginie Yassef se fait mystérieuse et inquiétante : l’arbre est mourant mais légèrement vivant, c’est un arbre « mort-vivant ». Dans une scénographie proche du film d’épouvante, l’artiste insuffle une dimension fantastique à cette sculpture qui devient un véritable personnage animé, convoquant l’imaginaire des spectateurs.