Œuvre de Janet Laurence, 2015. Technique mixte 410 x 350 x 150 cm, présentée par Artists 4 Paris Climate 2015 et le Muséum national d’Histoire naturelle, avec la collaboration de l’Australian Museum


Janet Laurence est née en 1947 en Australie. Elle vit et travaille à Sydney. L’artiste nous invite à imaginer la possibilité de guérir notre monde marin des conséquences du réchauffement climatique et de l’activité humaine, au travers du symbole qu’est la Grande Barrière de Corail : un espace, représentant une unité de réanimation, révèle son sort et propose des moyens d’action. L’œuvre est présentée à l’entrée de la Grande Galerie de l’Évolution au Muséum national d’Histoire naturelle, qui a prêté des spécimens pour sa réalisation. Une vidéo est également projetée à l’Aquarium Tropical du Palais de la Porte Dorée. L’Australian Museum, qui exposera l’œuvre en 2016, a permis à l’artiste de se rendre dans sa station de Lizard Island en Juillet 2015, où des recherches vitales pour l’avenir des coraux sont en cours. Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’initiative soutenue par l’ONU pour la COP21.