Le concept d’espèce est-il pertinent dans le contexte de l’évolution ? Quelle est la différence entre une espèce et une population ? Quand sommes-nous face à une nouvelle espèce ?


Population ou espèce
Quand on parle d’évolution, il est souvent question de population : un ensemble d’individus qui échangent leurs gènes et partagent des caractéristiques qui permettent de les regrouper. Ce terme est plus volontiers utilisé que celui d’espèce. En effet, comme le constatait déjà Darwin, la dénomination d’espèce reflète plus un besoin de classification de l’homme qu’une réalité scientifique. La réalité du vivant est beaucoup plus changeante et floue. Elle s’accorde mal avec une classification rigide. L’espèce caractérise un ensemble de populations reproductivement séparées d’autres populations, lesquelles sont alors désignées par un autre nom d’espèce.

À ce titre, la spéciation - ou apparition de nouvelles espèces - peut être considérée comme un effet poussé de la variation. La spéciation intervient quand un groupe d’individus se scinde en sous-groupes qui n’ont plus d’échanges. Des raisons géographiques ou des changements de comportement peuvent en être la cause. Les populations divergent alors sous les effets de la dérive et de la sélection naturelle jusqu’au moment où, trop différentes, elles ne peuvent plus se reproduire entre groupes.

Un exemple de spéciation sur une durée réduite
Un exemple frappant est celui des 6 espèces de souris rencontrées sur l’île de Madère. Les souris sont arrivées sur l’archipel en deux vagues. Il y a mille ans à bord de drakkars vikings, puis en plus grand nombre il y a 500 ans avec les colons portugais. L’île volcanique présente un relief tourmenté et les souris ne sont pas montagnardes. Elles se sont ainsi retrouvées divisées en 6 populations isolées vivant dans les vallées. La dérive a fait son œuvre et des analyses récentes de leurs caryotypes ont montré que, si la souris domestique continentale présente 40 paires de chromosomes, les populations de souris trouvées sur Madère présentent entre 22 et 30 paires de chromosomes. Leurs chromosomes ont fusionné au cours du temps et ces changements se sont stabilisés dans les populations. Les hybrides qui naissent entre les 6 groupes sont stériles. Ici, la spéciation est intervenue sur un laps de temps très court.