Prenons une souris domestique (Mus musculus). Que voyons-nous ? Deux petites oreilles rondes, de grands yeux noirs luisants, un poil court et soyeux, quatre petites pattes griffues, un museau pointu… Prenons une seconde souris domestique. Qu’observons-nous ? Deux petites oreilles rondes, de grands yeux noirs luisants, quatre petites pattes griffues, un museau pointu… Ces deux individus sont semblables et pourtant ils ne sont pas identiques. C’est là que réside l’une des clés de l’évolution.


L’évolution est source de changement mais aussi de régularité. Elle est la raison pour laquelle une souris ressemble à une souris mais que chacune d’entre elles est différente.

L’évolution repose sur la combinaison de plusieurs mécanismes : la variabilité, l’héritabilité, la dérive, la sélection, l’adaptation, et la spéciation. Ils affectent les individus et les populations. Ils permettent la complexité du vivant.


Les mécanismes de l’évolution