Œuvre de Nicolas Floc'h, 2010-2014. Sculptures en béton, valchromat, dimensions variables, présentée par COAL, Coalition pour l’art et le développement durable.


Né en 1970 à Rennes, Nicolas Floc’h vit et travaille à Paris. Depuis 2010, il développe un travail autour des récifs artificiels, véritables architectures immergées destinées à recréer des écosystèmes. “Au croisement de la sculpture, de l’architecture, du paysage, de la photographie et de la recherche scientifique, l’art de Nicolas Floc’h pose également des questions de nature plus politique en ce qu’elles touchent à l’espace et à l’usage auquel les Hommes le soumettent, à des manières d’agir sur le réel autant qu’aux moyens de le représenter. Arrachant aux régions aveugles des formes utiles qu’il assigne à la gratuité de la contemplation esthétique, il décide tout autant de ce qui peut être abstrait de la délectation et dévolu à la plus exigeante et à la plus inattendues des fonctions, à laquelle rarement l’art n’ose même plus songer, celle de participer directement à la régénérescence des biotopes c’est-à-dire à la survie des espèces.” Extrait de : De l’usage de l’art, par Jean-Marc Huitorel. Semaine Nicolas Floc’h, le Récit d’If. Château d’If / FRAC PACA.