Œuvres de Barthélémy Toguo, 2012. Jugement dernier XV, aquarelle sur papier marouflé sur toile, 250x240 cm, présentée par la Galerie Lelong, Paris, New York et Bandjoun Station | FIAC. Mama Africa, tapis, sculptures en bois Présentée par la Galerie Lelong, Paris, New York et Bandjoun Station | FIAC.


Jugement dernier XV

FIAC Hors les murs au Jardin des Plantes : le Jugement dernier XV et Mama Africa [Réal. Hicham Rami © MNHN]

Barthélemy Toguo, artiste polymorphe, est né au Cameroun en 1967. Il vit et travaille à Paris et à Bandjoun. La grande aquarelle Le Jugement dernier XV, fait partie d’un cycle qui met en scène l’Homme et la Nature. La terre, mère nourricière, est symbolisée par l’arbre fait d’un lavis d’encre rouge, représentant à la fois la vie et la mort. De la bouche des crânes criblés de clous, sortent des feuilles qui attestent l’idée de l’éternel recommencement.


Mama Africa

Barthélemy Toguo a crée à Bandjoun, au Cameroun, un projet artistique à but non lucratif qui porte le nom de “Bandjoun Station”. Ce lieu, unique et précurseur, allie culture et agriculture. Fervent défenseur de l’autosuffisance alimentaire qu’il considère comme un acte politique fort, l’artiste dénonce ce que Leopold Sedar Senghor formulait dès les années 70 “comme une détérioration des termes de l’échange”, où les prix à l’export imposés par le Nord pénalisent et appauvrissent durablement les agriculteurs du Sud.