Œuvre de Michelle Lopez, 2014. Acier inoxydable miroir, peinture automobile Dimensions variables, présentée par la Galerie Christophe Gaillard | (OFF)ICIELLE


Michelle Lopez vit et travaille à Brooklyn et enseigne à l’Université de Yale, au département de sculpture de la School of Art. Ses œuvres sont composées de panneaux d’acier inoxydable et d’aluminium aux propriétés réfléchissantes, dont l’intérieur est recouvert de singulières bandes de peinture automobile. Leur couleurs primaires évoquent les compagnies aériennes commerciales (bleu profond de Korean Air, rouge Delta, bleu United Royal). Si leur taille extraordinaire et leurs surfaces réfléchissantes empruntent au minimalisme, leur légèreté incroyable et leur absence totale d’esbroufe semblent en rejeter les caractéristiques de fabrication industrielle et d’autorité imposée. Ces formes plissées, évoquant le fuselage d’un avion après un crash, les tours jumelles et les assemblages de compressions automobiles de John Chamberlain, rappellent le traumatisme du 11 septembre, ou encore le spectre de notre peur des nouvelles technologies (utilisées comme armes meurtrières).