Œuvre de François Bucher et Lina Lopez, 2014. Socles en bois et métal, cloche en verre, fil de nylon, ventilateur et lumière led, graine d’arbre. Dimensions variables, présentée par la Galerie Proyectos Monclova, Mexique | FIAC.


François Bucher est né en 1972 et Lina Lopez est née en 1977 en Colombie. Ils vivent et travaillent entre Berlin et Paris. Depuis 2013, ils collaborent sur des projets artistiques qui cherchent à déconstruire la hiérarchie du savoir contemporain établi par une science exclusivement matérialiste. Ils font appel à une compréhension de L’Homme et la Nature dans un cycle millénaire, pour sortir d’une perspective unidimensionnelle et pour rentrer dans un mode de pensée multidimensionnel. Le temps qui reste fait référence à un mythe de création Kogi où l’on décrit un arbre sacré : Quand le vent touche ses feuilles, elles deviennent des papillons, quand un éclaire l’atteint, ses fragments restent en flottant dans l’air. Le mythe est une histoire surnaturelle qui est toujours en relation à l’origine. Il parle d’un temps qui contient d’autres temps, ou un temps qui reste.