Devenir herbonaute !

Vous avez l’esprit curieux et souhaitez participer à une enquête ludique et collaborative ? Le programme Les herbonautes vous attend. Il est ouvert à chaque citoyen sensible aux sciences naturelles ou d’autres disciplines, comme l’histoire, la géographie…

À partir des millions de photos de l’Herbier national et du réseau des collections naturalistes RECOLNAT, combien de temps faudrait-il à une seule personne pour créer une base de données scientifiques ? Plus d’une vie ! Cette tâche, colossale, l’occuperait 5 siècles.
Mais c’est sans compter sur le programme de sciences participatives Les herbonautes, que vous pouvez rejoindre pour relever ce défi. Nul besoin de posséder des connaissances en botanique. Il vous suffit de faire appel à votre culture générale et d’affûter votre curiosité.

Herbier de Gentiana ciliata

© MNHN

Au pays des plantes

Toutes les informations présentes sur les étiquettes des spécimens numérisés des herbiers sont précieuses. Elles permettent de déterminer quand, où et par quels botanistes ils ont été récoltés. C’est là que vous pouvez apporter votre pierre à l’édifice. Les herbonautes sont en effet chargés de décrypter ces données puis de les reporter via le site du programme. Pour accomplir ce travail d’observation, chacun mobilise ses propres compétences et centres d’intérêt : expertise sur un groupe de plantes ou la flore d’une région, aptitude à identifier des écritures anciennes… Mettez votre talent au service de la science !

Le projet vous propose des « missions » de différentes envergures. Vous pouvez collaborer sur un échantillon compris entre 250 et 5 000 images de plantes, toujours choisi en lien avec des questions scientifiques. Les données collectées permettent de faire progresser la connaissance de la biodiversité et de sa dynamique. Elles aident les chercheurs à mesurer l'érosion de la diversité végétale, un enjeu de taille dans le contexte de crise d'extinction actuelle. Ces informations alimentent aussi des bases de données scientifiques (RECOLNAT, Sonnerat, Inventaire National du Patrimoine Naturel [INPN] ou encore les grandes bases internationales sur la biodiversité [GBIF]).

Si vous êtes féru de fossiles, une initiative du Muséum devrait vous réjouir. Les herbonautes peuvent désormais explorer un nouveau champ naturaliste via l'informatisation d'un catalogue de paléontologie. Alors, voulez-vous devenir paléonaute ?

Rendez-vous sur le site Les herbonautes

Herbier type, spécimen de référence

© C. Munoz Yague - Look at Sciences

Pas d'inquiétude !

Vous craignez de participer par peur de renseigner la base de données avec des erreurs ? Vous n'êtes pas certain de vos interprétations concernant certaines étiquettes d'herbiers ? Pas d'inquiétude ! Chaque photo de spécimen est proposée plusieurs fois aux autres contributeurs : les faux pas éventuels sont facilement corrigés. C'est toute la magie et l'efficacité de la communauté des herbonautes !

Quoi de neuf au muséum ?
Retrouvez nos actualités et nos dossiers thématiques pour mieux comprendre l'Homme et la nature.

Notes de bas de page