Recherche et expertise
Alerte presse

Des gènes contrôlant la sociabilité chez la souris donnent-ils des indications sur l’évolution de l’homme ?

24 juin 2021

Les progrès de la société humaine moderne s'accompagnent d'une augmentation exponentielle de la communication entre les individus et de la socialisation. La vocalisation et la sociabilité sont affectées par l'expression de gènes clefs, qui influencent le fonctionnement du cerveau. Des mutations de ces gènes sont associées à des pathologies humaines telles que l'autisme ou le syndrome de Williams-Beuren.

Dans une étude publiée dans « Molecular Biology and Evolution », des scientifiques du Muséum national d'Histoire naturelle, du CNRS et de l’Université de Bologne identifient deux gènes, DLX5 et DLX6, dont l'expression dans les neurones GABAergiques modifient la vocalisation et le comportement social chez la souris.

Chez l'homme, des mutations somatiques de DLX5/6 ont été liées à de graves défauts squelettiques, sensoriels et cognitifs.

Toutefois, cette étude identifie une séquence alternative de DLX5/6, présente dans une fraction de la population mondiale (par ex. 12% des Européens), qui pourrait affecter plus discrètement l'expression de ces gènes, avec des effets potentiels sur le langage et la socialisation.

Ce variant dérive des croisements qui ont eu lieu entre l'Homo sapiens et les Néandertaliens il y a au moins 40 000 ans et persiste dans notre génome.

Remarquablement, cette séquence alternative est sous-représentée chez les ultra-centenaires, un modèle humain bien établi de vieillissement en bonne santé, suggérant une implication de ces gènes dans la coévolution de la longévité, de la sociabilité et de la santé.

Référence

Levi G., de Lombares C., Giuliani C., Iannuzzi V., Aouci R., Garagnani P., Franceschi C., Grimaud-Hervé D. & Narboux-Nême Nême.
DLX5/6 GABAergic expression affects social vocalization: implications for human evolution - Molecular Biology and Evolution, 2021 doi: 10.1093/molbev/msab181

Notes de bas de page