Pour la première fois, le risque de disparition de l’ensemble des espèces de coraux constructeurs de récifs de La Réunion, de Mayotte et des îles Éparses a été analysé par un panel de spécialistes.

Les résultats montrent que 15 % des espèces sont menacées ou quasi menacées à La Réunion, 12 % à Mayotte et 6 % dans les îles Éparses. Mené dans le cadre de la Liste rouge des espèces menacées en France, cet état des lieux a été établi par le Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), l’Office français de la biodiversité (OFB) et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), avec l’appui de l’Initiative française pour les récifs coralliens (IFRECOR).

Les formations récifales des îles françaises de l’océan Indien incluent les récifs frangeants de La Réunion, le vaste complexe récifal de Mayotte et les récifs variés des îles Éparses, rattachées à la collectivité des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). Au total, 301 espèces différentes de coraux forment ces récifs, qui constituent les écosystèmes parmi les plus riches et les plus diversifiés des océans. Au terme de l’état des lieux réalisé, ces espèces apparaissent cependant soumises à de multiples pressions.

Publication et résultats détaillés disponibles sur le site de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et sur le site de l'Inventaire national du patrimoine naturel (INPN).

Contacts presse

Muséum national d’Histoire naturelle
Samya Ramdane - Relations presse
01 40 79 54 40 - presse [@] mnhn.fr