Institution
Communiqué de presse

Le Muséum national d’Histoire naturelle célèbre la fête de la science les 8 et 9 octobre

5 octobre 2022

Pour la 31e édition de la Fête de la science, le Muséum est heureux de convier ses visiteurs à une programmation dédiée aux sciences naturelles ! Lors de ce weekend, plus d’une trentaine d’activités gratuites1 sont organisées au Jardin des Plantes, au Musée de l’Homme, à l’Institut de Paléontologie Humaine et à la Station de biologie marine de Concarneau.

© MNHN

Cette année, le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche lance officiellement cette manifestation nationale sur le thème du changement climatique depuis la Grande Galerie de l’Évolution.

Ainsi, pendant tout le weekend, un plateau de télévision est installé dans la galerie avec des invités issus de tous les domaines de la science. « Science en direct », une série de 14 émissions animée par Fred Courant, est proposée au public dans la galerie et diffusée sur le site officiel de la Fête de la Science, sur la chaîne L’Esprit Sorcier, et sur les sites des organisations scientifiques impliquées2.

À cette occasion, l’exposition permanente de la Grande Galerie de l’Évolution est accessible gratuitement, du vendredi 7 au dimanche 9 octobre.

Au Jardin des Plantes

Point fort de ces trois jours, « le voyage musical de Charles Darwin » est un spectacle accessible dès 8 ans pour découvrir la vie du célèbre scientifique. Inspiré de son ouvrage Le Voyage du Beagle, il s’agit d’un conte tout en musique et en sifflements. Il est incarné par Les Chanteurs d’oiseaux, comédiens et artistes imitateurs de ces animaux volants. Rendez-vous à l’amphithéâtre Verniquet les samedi et dimanche à 16h (réservation fortement recommandée à partir du 28 septembre auprès de la billetterie).

Le week-end marque également le lancement d’une plateforme de sciences participatives numérique, Histoires de nature, réalisée en partenariat avec le Museum für naturkunde de Berlin. Ce projet invite les visiteurs à constituer, ensemble, une collection de documents personnels témoignant des changements environnementaux. Un atelier est prévu les samedi et dimanche, de 13h à 18h dans le village de la Science du Jardin des Plantes.

D’autres activités sont au programme avec notamment : la découverte de différents laboratoires scientifiques (dès 12 ans) ; des initiations au moulage de fossiles (dès 4 ans), des visites exclusives à la découverte des sciences participatives (dès 6 ans), des démonstrations sur les « plantes astronautes » (dès 10 ans) ; des rencontres et projections lors de « cycles de nature sonore » (dès 14 ans) ; des ateliers pour mieux comprendre les rats de Paris (dès 4 ans) ; ou encore des mini-conférences sur « les changements climatiques et le frelon asiatique » (dès 10 ans), etc.

À quelques pas du Jardin des Plantes, l'Institut de Paléontologie humaine ouvre également ses portes habituellement fermées au public : l’opportunité de visiter avec des scientifiques les collections sur la Préhistoire, constituées notamment de crânes humains, de bifaces, de rhinocéros laineux et de fonds documentaires.

Au Musée de l’Homme

Les chercheurs se tiennent à disposition pour partager des expériences et aborder certaines des plus grandes questions de l’humanité : qui sommes-nous, où allons-nous ?

Samedi et dimanche, des ateliers sont ouverts au public (dès 5 ans), afin de découvrir en s’amusant l’évolution de l’Homme, l’apiculture à travers l’évolution des ruches, la paléogénétique, la lecture de l’ADN, l’origine de la marche et l’archéozoologie de la Préhistoire.

La Fête de la Science en région  

Sur les côtes bretonnes, la Station de biologie marine de Concarneau organise, les 15 et 16 octobre, un village des sciences. Différentes animations sont ainsi mises en place afin d’échanger autour de différents thèmes : les oiseaux marins menacés par les changements climatiques, le processus de diaphanisation pour observer l’intérieur d’un poisson, les micro-algues qui constituent une part importante de l’écosystème marins, ainsi que la conception idéale du « bateau de demain ».

Afin d’amplifier le rayonnement de la science et la diffusion de la culture à tous les publics partout sur le territoire français, le Muséum s’est associé à un dispositif inédit développé par SNCF Gares & Connexions. Ensemble, ils proposent des installations ludiques et artistiques directement sur les quais des gares du quotidien, au plus proche des français. Six lignes TER seront concernées par l’opération d’ici la fin de l’année, à commencer par Paris-Orléans dès le 6 octobre. Les voyageurs pourront ainsi découvrir des spécimens exceptionnels issus des collections du Muséum sur les quais de gare et poursuivre leurs découvertes pendant leur trajet en train avec du contenu numérique, à lire ou à écouter.

La science s’écoute : nouvelle saison du podcast « Pour que nature vive »

Depuis le 4 octobre, le premier des six nouveaux épisodes du podcast « Pour que nature vive » est mis en ligne sur toutes les plateformes d’écoute (Apple Podcasts, Deezer, Google Podcasts, Spotify) et sur le site de l’institution.

Plusieurs thèmes sont abordés par des experts scientifiques : les vies et défis en milieu polaire, l’exploration scientifique aujourd’hui, le patrimoine naturel et les politiques de territoire, faire face aux limites de la planète, la grande histoire du lait, ainsi que les peuples autochtones, mémoire et richesse de notre espèce.

Les saisons précédentes du podcast sont à retrouver sur la page Pour que nature vive.

Dans la limite des places disponibles.
« Science en direct » est organisé par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, 14 institutions de recherche (ANR, BRGM, CEA, CNES, CNRS, IFREMER, IFPen, IGN, INED, INRAE, INRIA, IRD, INSERM, IRSN) et France Universités.

Contacts presse

Muséum national d’Histoire naturelle
Samya Ramdane : 01 40 79 54 40 
Blandine Priour : 01 40 79 53 87
Sophie Minodier : 01 40 79 38 00 
presse [@] mnhn.fr

Notes de bas de page