Combien y a-t-il de planètes dans le système solaire ?

On compte aujourd’hui 8 planètes dans le Système solaire : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Depuis 2006, Pluton n’est plus classée comme une planète à part entière mais comme une planète naine transneptunienne.

Mercure

Mercure

La planète Mercure, 

© NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Carnegie Institution of Washington

Trois fois plus petite que la Terre en diamètre, Mercure est la planète la plus proche du Soleil, à "seulement" 50 millions de kilomètres de ce dernier. Mercure met 88 jours à faire le tour du Soleil. Cette planète est tellurique, c’est-à-dire qu’elle est essentiellement composée de roches et de métaux. Sa forte densité suggère qu’un impact géant l’a dépouillée d’une partie de son manteau rocheux, lui laissant un noyau métallique disproportionné. Par ailleurs, elle n’a aucun satellite naturel.

Mercure ne possède pas d’atmosphère notable, ce qui la rend particulièrement sujette aux bombardements de météorites, et qui explique la présence de cratères qui ne subissent pas d’érosion à sa surface. Sans atmosphère pour réguler les températures entre les parties éclairées et non éclairées par le Soleil, ces températures peuvent varier entre - 180 °C à presque 430 °C.

Vénus

Vénus

Vénus, planète du Système solaire prise en photo depuis l'ISS

© NASA Goddard

Vénus est la deuxième planète la plus proche du Soleil. Sa taille et sa période de révolution sont proches de celles de la Terre.

Cette planète tellurique a la particularité de tourner sur elle-même dans le sens inverse des autres planètes (vue du Nord, elle tourne dans le sens des aiguilles d’une montre), ce qui fait que le soleil s’y lève à l’ouest et se couche à l’est. On dit que sa rotation est "rétrograde".

Son atmosphère, très dense, est composée presque intégralement de dioxyde de carbone (CO2). La pression à sa surface y est très forte : plus de 90 fois supérieure à celle sur Terre ! L’effet de serre y maintient des températures autour de 470 °C, une chaleur suffisante pour faire fondre le zinc. Cela fait d’elle la planète la plus chaude du Système solaire.

Vénus est particulièrement connue pour être un objet très brillant dans le ciel étoilé, ce qui permet de l’observer facilement autour du crépuscule ou de l’aurore. Les surnoms d’"étoile du soir", d’"étoile du matin", ou encore d’"étoile du berger”" témoignent d’une époque où l’on ignorait encore qu’il s’agissait d’un seul astre (et où le mot "étoile" était facilement appliqué à n'importe quel corps céleste). Elle est également différente de l'"étoile polaire", elle, une vraie étoile !

Terre

Vue de la Terre depuis l'espace

© Nasa - unsplash

La Terre est la troisième planète la plus proche du Soleil. C’est aussi la planète tellurique la plus grosse et la plus dense du Système solaire. La forme de la Terre n’est pas parfaitement sphérique : elle est aplatie aux deux pôles par l’effet de sa rotation.

Deux tiers de la surface terrestre sont recouverts d’eau (peut-être apportée par des astéroïdes carbonés vers la fin de son accrétion), ce qui explique son surnom de "planète bleue" ! L’abondance de sa forme liquide a joué un rôle majeur dans le développement de la vie sur Terre.

La Terre possède un satellite naturel, la Lune, possiblement apparue après une collision avec une autre protoplanète dans sa première centaine de millions d’années d’existence ! Étant "synchronisée" avec la Terre par effet de marée, la Lune ne lui présente que la même face en permanence, d’où le concept de "face cachée" qu’on ne voit donc jamais, mais que des sondes spatiales ont cartographiée.

Mars

Planète Mars

Mars vue par la caméra OSIRIS de la sonde spatiale Rosetta

CC BY-SA 3.0 IGO ESA & MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/RSSD/INTA/UPM/DASP/IDA

Mars est la quatrième planète la plus proche du Soleil. Elle est neuf fois moins massive que la Terre, car sa zone était appauvrie en solides lors de sa formation.

Avec une durée du jour proche de la nôtre, Mars a une atmosphère ténue de dioxyde de carbone qui précipite périodiquement sur les calottes glaciaires des pôles, mais aussi des nuages !

On trouve parfois à sa surface des tempêtes emportant énormément de poussière riche en oxyde de fer sur leur chemin. Cette poussière omniprésente donne à l’air martien une couleur rouge remarquable qui lui a valu son surnom de "planète rouge". Les conditions martiennes sont inhospitalières, mais son atmosphère a été plus dense il y a 4 milliards d’années, et de l’eau liquide semble même avoir circulé à la surface.

De plus, de grands volcans existent sur Mars. En l’absence de tectonique des plaques, la lave a pu s’accumuler au même endroit durant de longues périodes. On trouve ainsi le plus large des volcans du Système solaire, avec un diamètre de 1 600 km, sur la surface de la planète rouge : il s’agit d’Alba Patera ! C’est un "volcan bouclier", formé suite à des éruptions et coulées de lave très fluide. Olympus Mons, avec ses 25 km d’altitude, est de son côté la plus haute montagne du Système solaire.

Lire aussi

Embarquez pour Mars !

Jupiter

Planète Jupiter

Jupiter et sa tâche rouge, prise par Juno en 2019

CC-BY Kevin M. Gill/NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS

Cinquième planète la plus proche du Soleil, Jupiter est une géante gazeuse. C’est la plus grande planète du Système solaire, avec un rayon mesurant 11 fois celui de la Terre, pour 318 fois sa masse ! Lors de sa formation, elle a pu capter du gaz du disque protoplanétaire primordial, qui était cent fois plus abondant que la poussière. Son noyau solide, représentant peut-être une dizaine de masses terrestres, est enfouie dans une épaisse atmosphère.

Celle-ci est marquée par sa "Grande Tache Rouge", une gigantesque tempête qui tourbillonne depuis les débuts des observations télescopiques, il y a plusieurs siècles. Cette tache seule est déjà plus grande que la Terre ! À la "surface" de la planète (à un niveau d’altitude où la pression est égale à celle au niveau de la mer sur Terre), il fait – 145 °C sur Jupiter.

Jupiter marque le début du Système solaire externe. Elle s’est aussi adjointe un impressionnant cortège d’une centaine de satellites, dont les 4 plus gros avaient été découverts par Galilée au XVIIe siècle. Parmi eux, Ganymède est plus grand que la planète Mercure !

Saturne

Saturne

Saturne, planète prise en photo par Voyager 2

© NASA/JPL

Saturne est la sixième planète la plus proche du Soleil. Géante gazeuse, elle est plus petite que Jupiter. Elle est particulièrement connue pour ses anneaux, s’étendant à presque 300 000 km de la planète, pour une épaisseur d’une dizaine de mètres. Ils sont formés de débris de roches et de glace, pouvant atteindre la taille d’un poing ou d’un camion. Ces débris seraient issus de satellites désintégrés.

Comme pour Jupiter, le temps d’une rotation est bien court sur Saturne : il suffit de 10 h 30 pour que s’y passe une journée. En revanche, son année (révolution autour du Soleil) prend presque 30 années terrestres.

Une des 82 lunes de Saturne, Titan, possède une atmosphère. C’est la seule lune du Système solaire à en avoir une. Titan est d’ailleurs plus grande que Mercure et Pluton. Le méthane, qui aux températures frigorifiques régnantes (autour de - 180 °C) peut être gazeux, liquide ou solide, y connaît un cycle comparable au cycle de l’eau sur Terre.

Uranus

Uranus

Uranus, prise en photo par Voyager 2

© NASA/JPL-Caltech

Uranus est la 7e planète en partant du Soleil, elle est plus petite que Saturne, mais reste au moins 4 fois plus grande que la Terre. C’est une géante glacée, composée d’hydrogène, d’hélium, de méthane et d’un peu d’ammoniac.

Contrairement aux planètes plus proches, Uranus n’était pas connue dans l’Antiquité, mais a été découverte en 1781 par William Herschel. Uranus se démarque par un axe de rotation presque couché sur son plan orbital. Cela signifie que ses pôles sont alternativement plongés dans l’obscurité ou la lumière durant des années… Ses anneaux, difficiles à observer et situés dans son plan équatorial, sont ainsi sensiblement perpendiculaires au plan de l’orbite.

Neptune

Neptune, planète du Système solaire, prise en photo par Voyager 2

© NASA

Huitième planète en partant du Soleil, la plus éloignée que l’on connaisse pour le moment, elle a été découverte par le calcul par Le Verrier et Adams, sur la base des perturbations de l’orbite d’Uranus, comme l’a confirmé l’observation en 1846. Neptune est aussi une géante de glace. Comme les autres planètes géantes, Neptune n’a pas de surface solide. Possédant du méthane dans son atmosphère, elle a la même teinte verdâtre qu’Uranus (contrairement à la couleur bleu profond qu’on lui attribuait auparavant). Une grande tache sombre, aussi grande que la Terre, se démarque à sa surface. Cette planète est balayée par les vents les plus rapides du Système solaire, certains pouvant pousser des nuages à 2 000 km/h !

Une phrase pour retenir l’ordre des planètes

À chacun son moyen mnémotechnique, mais voici quelques idées pour vous aider à retenir l’ordre des planètes (Mercure, Venus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune). "Ma Vieille Tante Marie Joue Sur Un Navire", "Mangez Vos Tartes, Mais Juste Sur Une Nappe" ou encore "Mon Vieux Tonton Marcel Joue Sur Une Nintendo"...

Une neuvième planète ?

Jusqu’en 2006, Pluton avait compté comme neuvième planète, avant que l’Union Astronomique Internationale ne la déclasse en planète naine. L’existence d’une vraie neuvième planète, bien plus éloignée, est parfois avancée pour expliquer les orbites excentriques d’objets transneptuniens lointains comme Sedna, mais les observations n’ont encore rien donné.

Autres objets en orbite

Les planètes n’ont pas l’apanage exclusif des satellites naturels. On compte environ 150 satellites orbitant autour d’objets : planètes naines, astéroïdes ou autres.

Article rédigé en janvier 2024. Remerciements à Emmanuel Jacquet, cosmochimiste au Muséum national d'Histoire naturelle (UMR 7590, Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie), auteur de l'ouvrage Les météorites et leurs secrets, pour sa relecture et sa contribution.

    Aller plus loin
    Quoi de neuf au muséum ?
    Retrouvez nos actualités et nos dossiers thématiques pour mieux comprendre l'humain et la nature.