Le musée départemental Anne-de-Beaujeu, principalement connu pour ses collections d’art et d’archéologie, conserve également un herbier ! Créé au milieu du XIXe siècle, le musée a en effet accueilli, dans une vision encyclopédique, des collections d’histoire naturelle (minéralogie, zoologie, paléontologie…). Le seul représentant botanique est un herbier, portant le nom de son auteur, Abel Migout.


Logo Musée Anne de Beaujeu

Grâce au recensement des herbiers de France mis en œuvre dans le cadre du projet ANR eReColNat, cet herbier d’un grand intérêt scientifique pour l’Allier a été redécouvert et a bénéficié d’un travail d’inventaire et de conservation en vue de sa numérisation.

Abel Migout (Bordeaux, 1830 – Moulins, 1894), botaniste émérite, professeur de sciences physiques au lycée de Moulins, est l’auteur de La Flore du département de l’Allier (Moulins, 1866), seule flore centrée, encore de nos jours, sur ce territoire. Son herbier représente en quelque sorte la « mémoire » de la biodiversité du département. Il renferme aussi des planches issues d’autres collectionneurs ou botanistes comme Allard, Billet, Bourgougnon ou Jay pour n’en citer que quelques-uns. Ces échanges montrent la richesse des collaborations entre les botanistes. Certaines plantes ont par exemple été collectées à Nohant ou dans ses environs avec George Sand et son fils, Maurice. En effet, deux presses contiennent des échantillons étrangers au département (Puy-de-Dôme, Indre, Midi de la France, bassin méditerranéen…). Cet herbier compte beaucoup de taxons aujourd’hui protégés ou menacés et constitue une base précieuse pour l’étude et le suivi de la biodiversité végétale du département.

A l’heure actuelle, nous ne savons pas à quelle date cet herbier est entré dans les collections du musée. Il pourrait avoir été  donné par la veuve d’Abel Migout. Il a été inventorié rétrospectivement en 2001 (numéro d’inventaire : 2001.2.1 à 24).

Cet herbier se compose de 24 presses rassemblant environ 3 960 parts qui se trouvent dans un état de conservation très variable. Certains spécimens comme les Astéracées ou les Légumineuses ont subi des attaques anciennes d’insectes. Les planches qui les supportent sont aussi parfois endommagées.

Un fichier informatique rassemble aujourd’hui l’ensemble des informations portées sur cet herbier. Les presses ont par ailleurs été soigneusement dépoussiérées et sont conditionnées à plat dans des boîtes de conservation adaptées. Les épingles oxydées qui maintenaient les plantes ont été enlevées. Ces travaux ont pu être menés à bien grâce à plusieurs stagiaires et bénévoles qui ont bénéficié des conseils du personnel scientifique des herbiers universitaires de Clermont-Ferrand (UNIVEGE, Herbiers CLF - Université Blaise-Pascal). Un travail important d’attachage sera réalisé avant la numérisation des planches.

Musée départemental Anne-de-Beaujeu
Place du Colonel Laussedat. 03000 Moulins
T. : 04.70.20.48.47. mab@allier.fr. www.mab.allier.fr
Contact : Maud Leyoudec. leyoudec.m@allier.fr