Le Muséum des volcans d'Aurillac, installé dans une aile du château Saint-Etienne, abrite des collections géologiques (paléobotanique, roches volcaniques, minerais locaux, faune locale de mammifères fossiles, minéraux régionaux et nationaux, ..), zoologiques et botaniques.


Logo du Muséum des Volcans d'Aurillac

Comptant une quinzaine d'herbiers datant du XIXème siècle et de la première moitié du XXème siècle, le Muséum des volcans a repris récemment l'informatisation de ses collections botaniques. Quatre herbiers ont été informatisés sur SN-Base avant 2000 (herbier Jouve, Baudel, Sennen, Docteur Pradhenes).  Une conversion des données sur Sonnerat interviendra prochainement.
Par ailleurs, l'herbier majeur de la collection vient d'être informatisé sur Sonnnerat.

Il s'agit de l'herbier d'Eugène Jordan de Puyfol (1827 -1891).

Eugène Jordan de Puyfol (1827-1891) né à Dôle dans le Jura se passionna dès l'enfance pour la botanique. Il fut soutenu et conseillé dans ses recherches par un membre de sa famille, Alexis Jordan, qui le mit en relation avec de nombreux botanistes et collecteurs. C'est ainsi qu'il put se créer une riche collection de plantes. Parallèlement, il herborisa lui-même dans le Jura ainsi que dans le Lyonnais et dans le Massif Central, notamment dans le Cantal. Il s'installa en effet après son mariage à Raulhac dans la propriété familiale de Courbelimagne. Il exerça le métier de juge de paix à Mur-de-Barrez dans l'Aveyron et sera maire de Raulhac.

Cet herbier comptant 12 606 planches est soigneusement classé dans 100 presses. Chaque planche est minutieusement renseignée : localisation précise, altitude et type de terrain.

L'abbé Coste, après la mort d'Eugène Jordan de Puyfol et à la demande de la fille de celui-ci, en a effectué le classement précis.

Un autre herbier, commandé à Eugène Jordan de Puyfol par Jean-Baptiste Rames (1832-1894), également conservé à Aurillac est en cours d'étude et sera informatisé et numérisé prochainement.

Il s'agit d'un herbier de taille beaucoup plus modeste - 986 planches - consacré à la flore régionale. Constitué entre 1850 et 1872, il est dans un état de conservation remarquable.

Jean-Baptiste Rames, pharmacien géologue, auteur des premières théories sur la formation du volcan cantalien, avait souhaité par la possession de cet herbier se constituer une collection de référence.

En parallèle de l'informatisation, un travail de recherche sur les localités et les collecteurs est en cours.

Les herbiers sont consultables au Muséum des volcans.

 

Pour toutes informations complémentaires

Emmanuelle Huet conservatrice du Muséum des volcans
emmanuelle.huet@aurillac.fr

Marie-Pierre Hauquin chargée des collections botaniques
marie-pierre.hauquin@aurillac.fr 

 

 

Vue du Château de Saint Etienne © Ville d'Aurillac

Musée des volcans d'Aurillac, par ville d'Aurillac