Des vocations multiples : les objets des collections naturalistes offrent à tous la possibilité de découvrir notre univers tant de manière sensible que raisonnée.


Support de la diffusion de la culture scientifique
Pour le grand public, la mission la plus visible des collections est l’exposition : les spécimens sont montrés au public au sein d’expositions permanentes ou temporaires. Les objets y sont présentés et servent de support à un message culturel et éducatif. Les collections du Muséum sont un outil de la culture scientifique, elles sont consultables et consultées par tout un chacun. Elles servent à la diffusion des connaissances. Se greffe sur elles toute une activité de production et de prêt de documents (conférences publiques, interviews et articles d’intérêt général, livres grand public). Internet permet aujourd’hui d’organiser l’information contenue dans les collections et de la diffuser au-delà des chercheurs et au-delà de la France.

Support de l’enseignement
Les collections sont aussi directement utilisées par le monde enseignant. Sensibiliser les enfants le plus tôt possible dans la scolarité, à la biodiversité, à la dialectique de l’unicité de l’ADN malgré la diversité du monde vivant, aux enjeux et aux difficultés de la gestion durable. Première mission énoncée dans le décret fondateur de la Convention nationale en 1793, la vocation d’enseignement du Muséum présente la singularité de s’adresser à tous les publics, en s’appuyant principalement sur des enseignants pratiquant eux-mêmes la recherche, et contribuant directement à l’élaboration des connaissances enseignées. Plus de 200 maîtres de conférences et professeurs, sont, entre autres, chargés de cette mission.

Support de l’expertise, de la recherche fondamentale et appliqués
Le Muséum conserve des objets dont la valeur historique donne un nouvel intérêt scientifique. Ce sont des objets patrimoniaux que le temps rend inestimables et irremplaçables, comme les objets ayant figuré dans le Cabinet du roi. Les objets collectés sont avant tout, la base des travaux menés par la communauté scientifique du Muséum et du monde entier. Les collections sont les témoins de la biodiversité et de la géodiversité dans le cadre d’études écologiques ou environnementales. Elles permettent aussi l’identification d’une plante, d’un animal, d’une roche... L’expertise taxinomique s’appuie sur l’énorme vivier des collections. Les spécimens de zoologie, par exemple, servent aux recherches dans des domaines aussi variés que la systématique, l’écologie, l’anatomie et la morphologie fonctionnelle, la biogéographie et l’évolution de la faune...