Les reptiles regroupent cinq ensembles phylogénétiques de vertébrés amniotes (tortues, sphénodontes, squamates —serpents, amphisbènes et lézards—, crocodiles et oiseaux). La collection de reptiles du Muséum comporte les quatre premiers ensembles.


Présentation
La collection de reptiles compte plus de 25 000 spécimens incluant environ 4 000 spécimens types. Elle se compose de spécimens en fluide, de spécimens naturalisés, de squelettes et de peaux. Certains spécimens ou échantillons demandent des modes de conservations particuliers, comme les tissus pour le séquençage et les préparations anatomiques. La collection est entreposée dans la zoothèque. Les catalogues de cette collection sont informatisés et la base de données est accessible sur le site de la base de données de collections du Muséum ainsi que sur le site du GBIF.

Historique
L'origine de la collection est étroitement liée à celle du Muséum. Les premiers spécimens enregistrés sont issus de la collection du Cabinet du Roy. Son fond historique comporte les spécimens réunis lors des grandes explorations scientifiques du début du XIXe siècle et les spécimens ayant permis la production du plus grand ouvrage dans le domaine, l'Herpétologie générale en 9 volumes, publié entre 1834-1854 et récemment réédité. La collection de reptiles rassemble de nombreux spécimens provenant d’Afrique, de Madagascar et d’Indochine. Plus récemment, elle a été enrichie par le travail des chercheurs du Muséum et des dons importants (collections Laurent Chirio, Maxime Lamotte, Charles Blanc). D'un point de vue scientifique et patrimonial, la collection des reptiles du Muséum se place parmi les premières au niveau mondial pour les spécimens types historiques (du XIXe siècle à la première moitié du XXe siècle) et pour les spécimens types d'espèces décrites depuis 1950. La collection tire sa force de son ancienneté et de sa richesse en spécimens types et en spécimens d'espèces désormais disparues.

Activités
La collection des reptiles est un outil dynamique qui permet d’assurer les différentes missions du Muséum d’un point de vue scientifique et muséographique. Les spécimens sont utilisés dans les domaines de la systématique, de l’écologie, de la morphologie et de l’anatomie comparée. La collection est en constante évolution grâce à des approches intégratives (séquençage moléculaire, CTscan, recherche sur les venins) permettant l’incorporation de nouveaux spécimens. Elle présente également différentes sortes de données liées aux spécimens (observations de terrain, séquences ADN, photographies, films…).

La collection accueille de nombreux chercheurs et étudiants visiteurs qui l’enrichissent en retour par la valorisation - en désignant de nouveaux spécimens types par exemple. Elle sert également de base pour des travaux d'expertise menés avec des organismes gouvernementaux et privés (douanes, UICN, Natura 2000, CITES, industrie agro-alimentaire). Enfin, les spécimens historiques et les spécimens naturalisés sont très demandés pour les expositions dans les musées français et les institutions internationales.